Le nouvel ambassadeur des États-Unis au Nicaragua interdit d’entrée dans le pays

Une rue décorée à Managua, Nicaragua - Sputnik Afrique, 1920, 29.07.2022
Une rue décorée à Managua, Nicaragua
Managua a déclaré le nouvel ambassadeur américain "persona non grata" avant qu’il n’arrive dans le pays. Le diplomate est accusé par les autorités nicaraguayennes d’avoir fait des "déclarations d’ingérence et irrespectueuses".
L’autorisation d’entrée du nouvel ambassadeur des États-Unis, Hugo Rodríguez, sur le territoire du Nicaragua a été annulée, annonce un communiqué diffusé le 28 juillet par le ministère nicaraguayen des Affaires étrangères.
"Le gouvernement nicaraguayen, dans l’usage de ses pouvoirs et dans l’exercice de sa souveraineté nationale, retire immédiatement l’autorisation accordée à Hugo Rodríguez", mentionne le document, signé par le chef de la diplomatie nicaraguayenne, Denis Moncada.
Managua reproche au diplomate américain, nommé ambassadeur en mai dernier, des "déclarations d’ingérence et irrespectueuses", que M.Rodriguez s’est permises le 28 juillet, à l’égard du Nicaragua.
"Se mêler des questions nationales qui ne concernent que les Nicaraguayens" est inacceptable de la part du nouveau représentant de Washington et contraire aux principes du droit international, aux Statuts de l’Onu et à la Convention de Vienne, s’indigne la diplomatie nicaraguayenne.
Lors de son intervention devant la Commission des relations extérieures du Sénat américain, le 28 juillet, M.Rodriguez avait déclaré qu’il soutiendrait l’emploi de tous les outils politiques et économiques pour sanctionner les autorités nicaraguayennes et personnellement le Président du pays Daniel Ortega.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала