Manifestations en Afrique du Sud : Le bilan grimpe à quatre morts

© AP Photo / Denis FarrellJohannesburg ambulance (File)
Johannesburg ambulance (File) - Sputnik Afrique, 1920, 02.08.2022
Le nombre de personnes tuées lors des manifestations qui se sont déclenchées à Johannesburg, centre économique de l'Afrique du Sud, contre la détérioration des services publics à grimpé à quatre morts, a indiqué lundi soir la police locale.
Un bilan initial faisait état de deux personnes tuées par la police dans des échanges de tirs.
Les deux nouvelles victimes auraient été tuées par les forces de l’ordre alors qu’elles tentaient de faire exploser un guichet automatique bancaire, a déclaré le porte-parole de la police métropolitaine d'Ekurhuleni, Kelebogile Thepa.
Les habitants du township de Tembisa, au nord-est de Johannesburg, continuent de manifester depuis dimanche, bloquant plusieurs routes avec des pneus et des pierres. Des bureaux municipaux et des véhicules de service ont été également incendiés, alors que des cas de pillage ont été signalés.
Les manifestants pointent du doigt le silence des autorités face à leurs réclamations et demandes d'aide pour relever les défis liés aux coupures d'électricité et d'eau, ainsi qu'à la hausse des prix.

Pauvreté, chômage, inégalités sociales

En juillet dernier, l’ancien Président sud-africain, Thabo Mbeki, avait déploré que gouvernement ne dispose d’aucun plan pour relever les défis de la pauvreté, du chômage et des inégalités sociales, mettant en garde que le pays risque de subir de nouveaux troubles sociaux si des solutions urgentes ne sont pas trouvées pour remédier à la crise sociale qui sévit dans le pays.
Johan Burger, expert en sécurité à l'Institut des études de sécurité (ISS), a affirmé récemment que le risque de nouvelles émeutes meurtrières en Afrique du Sud est assez grand, avec l’aggravation de la crise économique et les taux de chômage records.
Ce pays d’Afrique australe, considéré comme le plus industrialisé du continent, a vu son taux de chômage atteindre des niveaux records. Fin mai, l'Agence sud-africaine des statistiques "Stats SA" a révélé que le chômage s'est établi à 34,5 % au 1er trimestre de cette année, alors que ce chiffre se situe à 66,5 % pour les jeunes.
Fil d’actu
0
Pour participer aux discussions, identifiez-vous ou créez-vous un compte
loader
Chat
Заголовок открываемого материала