Actualités
URL courte
Par
7891
S'abonner

En 1942, sur une idée du général de Gaulle, des groupes de pilotes volontaires français ont été engagés en Union soviétique sur le front de l’Est. Aujourd’hui, la Russie entretient la mémoire du régiment Normandie-Niémen, Sputnik a visité un des monuments à Moscou pour raconter l’histoire glorieuse de ces aviateurs français.

Le lourd prix que la Russie a payé pour la victoire dans la Deuxième Guerre mondiale est ancré dans la mémoire du peuple russe, mais c’est aussi l’amitié et la collaboration avec des pays comme la France qui ont rendu cette victoire possible.

Tout comme les aviateurs volontaires du régiment français Normandie-Niémen qui se battaient côte à côte avec les soldats soviétiques sur le front de l’Est, en suivant l’idée du général de Gaulle de soutenir le peuple russe. Ils ont réalisé plus de 5.000 missions et ont abattu au moins 273 avions allemands.


Plusieurs monuments ont été dédiés à la mémoire du régiment Normandie-Niémen en Russie: à Moscou, à Kaliningrad, à Ivanovo et à Kozelsk, près de Kalouga. Celui de Moscou a été inauguré le 10 octobre 2007 par les Présidents Vladimir Poutine et Nicolas Sarkozy.

Le 9 mai est une journée sacrée pour le peuple russe, qui honore sa Victoire dans la Deuxième Guerre mondiale et entretient la mémoire de ceux qui ont donné leur vie pour le futur des autres.

«Sur la terre russe martyrisée comme la terre française par le même ennemi, le régiment Normandie-Niémen, mon compagnon, soutient, démontre, accroît la gloire de la France» - Moscou, 9 décembre 1944, général de Gaulle.

Lire aussi:

«Cent fois pire»: un nouveau virus prédit pour l’humanité
Mort de George Floyd: il menace des manifestants avec un arc et un couteau à Salt Lake City - vidéos
Trump déclare que la mouvance antifa sera reconnue comme organisation terroriste
Tags:
histoire, France, Russie, URSS, Seconde Guerre mondiale
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook