Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    SERGEI LAVROV : AUCUN PROBLEME INTERNATIONAL NE POURRA ETRE REGLE SANS LA RUSSIE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Aucun problème international tant soit peu important ne pourra être réglé sans la

    Aucun problème international tant soit peu important ne pourra être réglé sans la Russie ou au mépris de la Russie – Sergueï Lavrov a exprimé son opinion dans un article, publié par l’hebdomadaire « Les Nouvelles de Moscou ».
    Selon le chef de la diplomatie russe, cette opinion résulte du renforcement des positions politiques et économiques de la Russie, capable de participer – sur un pied d’égalité avec les autres grandes puissances –à la formation et à l’application de l’ordre du jour global. Un milieu concurrentiel réel sur le marché des idées, concernant l’organisation du monde, adéquate à l’étape contemporaine du développement, se constitue probablement pour la première fois depuis une quinzaine d’années, estime Sergueï Lavrov. Selon lui, la Russie a assimilé avant beaucoup d’autres les leçons de la « guerre froide », renoncé à l’idéologie au profit du bon sens, ce qui explique sa capacité d’envisager sans parti pris les réalités internationales contemporaines, d’initier les solutions non-ordinaires des problèmes complexes.
    D’après Sergueï Lavrov, seule une réponse solidaire de la communauté mondiale aux problèmes clé du développement contemporain peut être vraiment efficace. Parlant un peu plus tôt au cours d’une rencontre avec des représentants des médias étrangers, accrédités à Moscou, le ministre a déclaré :
    Il me semble que le monde ait compris que les tentatives de résoudre les problèmes du monde contemporain de façon unilatérale, au mépris du droit international, sont condamnées. Les méthodes collectives demandent beaucoup plus de temps et davantage d’efforts. Elles sont plus difficiles à élaborer. Mais dès qu’elles le sont , l’efficacité des actions conjointes de la communauté mondiale devient incommensurablement plus élevée, a déclaré Sergueï Lavrov.
    Abordant dans son article le règlement de la situation en Irak, le chef de la diplomatie russe a déclaré qu’il faudrait y associer plus activement tous les pays voisins, y compris l’Iran et la Syrie, ainsi que les organisations régionales et l’ONU. Une bonne correction de la politique de la coalition en Irak pourrait inaugurer le début de la progression vers le retour à la normale des relations américano-iraniennes, ce qui serait une toile de fond favorable au règlement de la situation autour du programme nucléaire iranien. En tout état de cause, nous considérons que seuls des efforts multilatéraux consciencieux, visant à parvenir à un règlement politico-diplomatique, sont en mesure de parer à chaque situation, étudiée cas par cas.

    Lire aussi:

    Sergueï Lavrov tire le bilan de l'année écoulée
    Voyage au Proche-Orient: ce que Lavrov a convenu avec ses homologues du golfe Persique
    Lavrov: la russophobie empêche le réglement d'importants problèmes internationaux
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik