Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE BUSINESS RUSSE EST PRET A TRAVAILLER A L’OMC

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Les représentants du business russe sont convaincus que l’entrée de Russie à l’Organisation mondiale du commerce va stimuler le développement des principales branches de l’économie.

    Les représentants du business russe sont convaincus que l’entrée de Russie à l’Organisation mondiale du commerce va stimuler le développement des principales branches de l’économie. Lors du congrès international « La Russie et l’OMC : espérances et potentialités stratégiques » qui a eu lieu à Moscou, ils se disaient prêts à travailler dans les conditions de ce club commercial, le plus important du monde.
    La Russie a eu des négociations avec 60 états au sujet de l’accès sur le marché extérieur et intérieur des marchandises et services. C’est un cas sans précédents dans l’histoire de l’OMC, un signe de grand intérêt porté à la Russie. Les négociateurs russes sont convaincus que malgré la recherche des compromis, les intérêts du business national ont pu être soutenus dans la plupart des cas. Les secteurs sensibles seront les mieux protégés – l’industrie automobile, la construction navale, l’agroalimentaire, trouve Alexeï Mordachov, le chef de la plus grosse compagnie métallurgique « Severstal ».
    Le développement ultérieur des liens économiques entre la Russie et les pays-membres de l’OMC profitera surtout à notre pays. Les pays-membres de l’OMC y gagneront aussi. Il faut que l’entrée à l’OMC se passe sur des conditions favorables pour la Russie, qui refléteraient une juste balance entre les intérêts de toutes les parties. Les règles de l’OMC vont s’étendre non seulement sur le mouvement des marchandises et services, mais aussi sur celui des capitaux et de la main d’œuvre ce qui aura également un impact positif pour la Russie.
    Les spécialistes ne doutent pas que l’entrée à l’OMC puisse favoriser la croissance économique de Russie, le flux d’investissements étrangers, la libéralisation de l’économie russe et fournir des conditions plus favorables pour une activité économique à l’exportation. Mais les pays-membres de l’OMC y gagnent, eux, car ils auront accès à l’un des marchés les plus gros du monde. Dans les conditions d’une économie dynamique russe, il y a de la place pour la réalisation des tâches sérieuses stratégiques dans diverses branches : du secteur agraire à celui des finances. Compte tenu du fait qu’en Russie sont réalisés de gros projets d’investissements, il est possible de faire de bons placements et de faire du commerce dans de bonnes conditions. Cela concerne surtout les produits fabriqués en dehors de Russie.
    Selon le chef du ministère du développement économique et du commerce Guerman Gref, la plupart des négociations sont terminées, il reste à résoudre des questions systémiques. Il est certain que la Russie soit capable de terminer toutes les négociations et de devenir un membre à titre égal de l’OMC avant la fin de 2007 ou, le cas échéant, en début de l’année prochaine.

    Lire aussi:

    La Russie proteste contre les sanctions antirusses de Kiev auprès de l’OMC
    THAAD: Séoul internationalise le conflit avec Pékin
    Poutine annonce son ordre du jour pour le G20
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik