Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Serguei Lavrov : le plan Ahtisaari a échoué

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le plan de règlement au Kosovo de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU Marti Ahtisaari a échoué, a dit Serguei Lavrov à la veille de la séance du groupe de contact pour le Kosovo à Moscou.

    Le plan de règlement au Kosovo de l’envoyé spécial du secrétaire général de l’ONU Marti Ahtisaari a échoué, a dit Serguei Lavrov à la veille de la séance du groupe de contact pour le Kosovo à Moscou.
    Les positions des participants aux consultations : Russie, Etats-Unis, Grande-Bretagne, Allemagne, France, Italie ainsi que de l’UE et de l’OTAN divergent. Il faudra rechercher à Moscou les points de coïncidence. Selon la Russie, il est possible de trouver une solution admissible tant pour la Serbie que pour le Kosovo, a souligné jeudi à Belgrade Serguei Lavrov.
    Il est inadmissible d’imposer telle ou telle solution. Nous nous prononcerons pour continuer les pourparlers en quête d’ententes admissibles pour toutes les parties concernées. Nous coordonnerons étroitement nos efforts avec la partie serbe.
    Ceci étant, le plan de définition du statut du Kosovo avancé par Ahtisaari ne prend pas en considération les intérêts de la partie serbe. Il suppose l’octroi du statut d’un Etat indépendant au Kosovo avec ses symboles, sa Constitution et son armée. La Serbie dont le Kosovo fait partie s’y oppose résolument. Moscou avertit que la révision des frontières de la Serbie, Etat souverain, sans son consentement crée un précédent très dangereux.
    La Chine et plusieurs membres non permanents du Conseil, notamment les pays en développement, partagent la position de la Russie en prenant conscience des conséquences politiques éventuelles pour leurs régions. Le représentant permanent de Russie à l’ONU Vitali Tchourkine a dit à une conférence de presse au quartier général de l’ONU :
    Ce problème est lourd de conséquences internationales très sérieuses. Partout où l’on se heurte au séparatisme, les politiciens et les simples gens suivent avec attention l’évolution des événements au Kosovo. De ce fait, si le CS de l’ONU adopte les décisions unilatérales, imposées et irréfléchies, une vague de séparatisme déferlera sur le monde entier.
    La Russie déclinant le plan Ahtisaari dans sa version actuelle a initié l’envoi de la mission du CS de l’ONU à Belgrade et à Pristina. Moscou espère qu’elle permettra de rechercher un compromis entre les Serbes et les Albanais habitant au Kosovo. Belgrade compte, quant à lui, sur les conclusions objectives de la mission onusienne. Selon la Serbie, le compte rendu aura une très grande importance pour les prochaines négociations sur le Kosovo.

    Lire aussi:

    «La division du Kosovo provoquera une réaction en chaîne»
    L’idée de la création d’une armée au Kosovo affole l’Otan
    Pour Thaçi, le Kosovo est «champion de la lutte contre le terrorisme». Qu’en pense Daech?
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik