Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Vladimir Poutine : la Russie n’observera pas le Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe si l’OTAN ne réduit pas ses armements

    Actualités
    URL courte
    0 5 0 0

    La Russie entend suspendre sa participation au Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe si les partenaires occidentaux ne l’observent pas. Le président Vladimir Poutine l’a déclaré dans son message annuel à l’Assemblée fédérale.

    La Russie entend suspendre sa participation au Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe si les partenaires occidentaux ne l’observent pas. Le président Vladimir Poutine l’a déclaré dans son message annuel à l’Assemblée fédérale.
    Vladimir Poutine a rappelé qu’en plus de signer et de ratifier le Traité, la Russie observait toutes ses clauses.
    Nous avons réduit substantiellement les effectifs des troupes, notamment dans le Nord-Ouest. Pratiquement tous les armements lourds sont retirés de la partie européenne du pays. La Russie est l’unique pays n’ayant pas de restrictions sur les flancs dans le Sud et le Nord. La Russie a respecté les clauses du Traité même dans le contexte de l’aggravation en Tchétchénie en concertant ses actes avec les partenaires européens, a souligné Vladimir Poutine.
    Cependant, les partenaires de la Russie, notamment les pays membres de l’OTAN, n’ont même pas ratifié le Traité en se référant aux ententes intervenues au sommet de l’OSCE en Europe en novembre 1999 à Istanbul. Selon le président de Russie, le comportement des partenaires occidentaux est incorrect, et c’est le moins que l’on puisse dire, puisqu’ils recherchent des avantages unilatéraux.
    Qui plus est, ils projettent de déployer les composantes du système ABM en Tchéquie et en Pologne tandis que les nouveaux membres de l’OTAN : la Slovénie et les pays Baltes n’ont pas adhéré au Traité malgré les ententes avec l’Atlantique-Nord. Nos partenaires devraient faire leur apport concret à la réduction des armements. Le chef de l’Etat russe a proposé d’envisager la possibilité de se retirer du Traité après avoir examiné ce problème au Conseil Russie-OTAN. Moscou a signalé plus d’une fois que la situation autour du Traité sur les forces armées conventionnelles en Europe concernait tant les intérêts de la Russie que la sécurité européenne en général.
    En ce qui concerne le déploiement des ABM américains en Europe, a dit Vladimir Poutine, ce problème mérite d’être examiné au sein de l’OSCE. Les projets des Etats-Unis dépassent le cadre des relations russo-américaines en concernant dans telle ou telle mesure tous les Etats européens, notamment ceux qui ne sont pas membres de l’OTAN. Cette question devrait être débattue dans les structures militaro-politiques de l’OSCE.

    Lire aussi:

    Accusant les autres, les USA taisent leurs violations du traité Ciel ouvert
    20 ans plus tard, les relations Russie-Otan sont au plus bas
    Trump appelé à sortir du Traité sur les missiles à portée intermédiaire
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik