Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    SERGEI LAVROV : LA RUSSIE SORTIRA DU TRAITE SUR LES ARMES CONVENTIONNELLES SI LES PAYS DE L’OTAN NE LE RATIFIENT PAS

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La Russie a déclaré qu'elle se retirerait du Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) si ses partenaires continuaient de refuser à signer le document, a déclaré Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères. Il a fait ce mardi un discours à l'Université de Bakou.

    La Russie a déclaré qu'elle se retirerait du Traité sur les forces conventionnelles en Europe (FCE) si ses partenaires continuaient de refuser à signer le document, a déclaré Serguei Lavrov, ministre russe des Affaires étrangères. Il a fait ce mardi un discours à l'Université de Bakou. Lavrov a ajouté que l’effondrement du traité pourrait nuire à la sécurité européenne. « Dans tous les cas, la Russie trouvera les moyens de garantir l'équilibre politico-militaire sur le continent », est-il convaincu.
    Le Traité sur les forces conventionnelles en Europe a été signé par les pays de l’OTAN et la Russie en 1990. Mais, compte tenu des changements de la situation politique sur le continent, un accord supplémentaire a été rédigé pour adapter le traité aux nouvelles conditions qui existent actuellement en Europe. Mais aucun des pays de l’OTAN ne l’a signé. Finalement, le président de Russie Vladimir Poutine a déclaré à l’Assemblée Fédérale que les partenaires nord-atlantiques cherchaient des avantages pour eux seuls. Ils profitent de la situation pour déployer des bases militaires à proximité des frontières russes. La Russie a apprécié de façon objective la situation, et a gelé le traité.
    Les actions de Russie qui défend sa sécurité inquiète l’OTAN. La secrétaire d’état américaine Condoleezza Rice a déclaré que les Etats-Unis étaient prêts à discuter avec la Russie les problèmes qui l’inquiètent. Mais lors du récent sommet Russie-UE et du conseil Russie-OTAN les membres de ces communautés n’ont pas répondu à la question sur le sort du traité sur les FCE. Moscou comprend la situation ainsi : si les pays de l’OTAN refusent toujours la ratification, la Russie sortira du traité. L’expert militaire russe Alexandre Pikaev exprime son avis là-dessus :
    Les membres de l’OTAN refusent net de ratifier le traité, dit Alexandre Pikaev. Ils lient sa ratification avec le retrait des forces russes de Moldavie et de Géorgie. Mais c’est tiré par les cheveux. La Russie n’a aucune obligation à ce sujet. La situation est absurde. Le territoire des Pays Baltes qui est un point sensible pour la Russie n’est pas couvert par le traité. Les pays de l’OTAN peuvent donc y déployer tout ce qu’ils veulent. La Russie respecte le traité qui n’a aucune influence sur les membres de l’OTAN. Si ces négociations ne viennent pas changer radicalement la situation et si nos partenaires refusent toujours de ratifier le Traité avant le printemps 2008, nous allons sortir du Traité FCE. La sécurité européenne en souffrira et ce sera la faute de l’OTAN, conclut Alexandre Pikaev.
    On peut ajouter que la convention de Vienne de 1969 permet à la Russie de sortir du traité. Si les engagements politiques ont changé, tous les 76 membres de la convention y compris la Russie ont le droit de renoncer à leurs engagements.


    Lire aussi:

    Trump appelé à sortir du Traité sur les missiles à portée intermédiaire
    Traité INF: le retrait des USA déclencherait une déstabilisation politico-militaire totale
    L’assistant de Trump à Sputnik: Washington disposé à rester dans le traité INF
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik