Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    L’UNITE DE PALESTINE EST UN GAGE DE CREATION D’UN ETAT INDEPENDANT

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Le débat autour de la situation au PO et le rétablissement de l’unité palestinienne sont à l’ordre du jour de la visite du chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, note l’observateur politique Alexandre Vatoutine. Mahmoud Abbas était attendu à Moscou à la mi-juin.

    Le débat autour de la situation au PO et le rétablissement de l’unité palestinienne sont à l’ordre du jour de la visite du chef de l’Autorité palestinienne Mahmoud Abbas, note l’observateur politique Alexandre Vatoutine.
    Mahmoud Abbas était attendu à Moscou à la mi-juin. Mais les événements dramatiques qui ont scindé l’Autorité Palestinienne ont repoussé la visite. La Russie et les autres membres du quartette des médiateurs pour le règlement au PO – les Etats-Unis, l’ONU, l’UE ont soutenu le leader palestinien dans son conflit avec les radicaux islamistes du HAMAS.
    Les entretiens à Moscou se déroulent sur fond d’amplification des efforts diplomatiques pour surmonter la crise proche-orientale. La mission récente de la Ligue arabe en Israël, la tournée actuelle de la secrétaire d’état américaine Condoleezza Rice dans la région, tout cela rappelle les préparatifs aux grands événements. En Israël, on discute l’initiative du premier-ministre Ehud Olmert sur l’indépendance de Palestine. Les observateurs y voient un soutien caché d’Abbas visant à isoler les radicaux du HAMAS qui contrôlent l’enclave palestinienne dans la bande de Gaza. Voilà ce que dit l’orientaliste Vladimir Ahmédov :

    Sans mettre au point le dialogue interpalestinien, sans accorder les positions, il est impossible de parler d’un règlement pacifique. Donc, s’il existe différents points de vue à ce sujet dans la bande de Gaza ou en Cisjordanie, ils ne pourront jamais aboutir à la création d’un seul état palestinien. Créer un état aux frontières non-fixées, cette démarche n’apportera pas de succès non plus.
    A Moscou on croit que la Palestine a besoin d’un pouvoir fort. Une autorité scindée n’a pas d’avenir, les propos sur une indépendance éventuelle sont gratuits. Après une conversation téléphonique du ministre des AE de Russie Sergei Lavrov avec le leader du HAMAS Haled Mechaal il est clair que les radicaux palestiniens comprennent : il est impossible de créer un état palestinien sans unité. La Russie peut jouer le rôle de médiateur entre les islamistes et Abbas.
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik