Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA CONFRONTATION DES NOUVEAUX MEMBRES DE L’UE AVEC LA RUSSIE N’A PAS APPORTE DE DIVIDENDE A L’EUROPE

    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    La confrontation des nouveaux membres de l’UE avec la Russie n’a pas apporté de dividende à l’Europe.

    La confrontation des nouveaux membres de l’UE avec la Russie n’a pas apporté de dividende à l’Europe. La Pologne veut construire d’une autre manière ses relations avec la Russie, a-t-il été déclaré lundi à l'issue des négociations à Moscou entre les ministres des Affaires étrangères des deux pays, Serguei Lavrov et Radoslaw Sikorski. Varsovie est prête à lever son veto sur le lancement des négociations au sujet d’un nouvel accord de coopération Russie — UE, a annoncé le ministre polonais lors d’une conférence de presse finale.
    Serguei Lavrov a fait remarquer une évolution positive du dialogue avec la Pologne. Il a dit : « La Russie et la Pologne souhaitent avoir des relations normales de bon voisinage ». Lavrov s’est félicité de la bonne réaction de la partie polonaise. A la veille de la visite à Moscou du ministre polonais, le premier ministre Donald Tusk s’est dit satisfait du déblocage des relations avec la Russie. Il a reconnu que ses prédécesseurs avaient causé des tensions entre la Pologne et certains pays de l’UE à un tel point qu’une politique étrangère rationnelle était impossible.
    Sur l’axe russe, le problème de viande était politisé. La Russie avait refusé d’importer de Pologne la viande de qualité fort douteuse. Au lieu de durcir le contrôle sur la qualité de la viande exportée, la Pologne a bloqué les négociations au sujet d’un nouvel accord de coopération Russie – UE. Cette décision n’était pas constructive, trouve le conseiller du président russe Sergei Iastrjembski.
    Nous voyions que la décision du gouvernement polonais précédent était inconfortable pour presque tous les pays de l’UE. J’ai des contacts permanents avec les représentants de tous les pays. La décision n’arrangeait pas les diplomates européens car les intérêts à long terme de l’UE étaient lésés. La levée du veto est un pas fait dans la bonne direction, a dit Sergei Iastrjembski.
    Serguei Lavrov a noté pendant son entretien avec le collègue polonais que la Russie n’avait pas l’intention de faire pression sur la Pologne et les autres membres des négociations sur le système de défense antimissile américain en Europe. La Russie veut que ses inquiétudes fondées soient entendues et comprises. Le ministre russe a souligné que Moscou appréciait hautement le fait que les autorités polonaises soient prêtes à organiser des consultations.
    Répondant aux questions concernant l’appréhension de certains pays européens, Lavrov a déclaré que le volume de livraison du gaz russe vers l’Europe ne serait pas réduit. Ni les Polonais, ni les autres Européens, ne devraient redouter l’apparition de nouveaux itinéraires de gaz russe – North Stream ou autre, a assuré le ministre russe des AE.



    Lire aussi:

    La Pologne bientôt privée de droit de vote au Conseil de l’UE?
    Comment Varsovie veut faire chanter Berlin avec les réparations de guerre
    «Des ours ivres armés de mitraillettes ne courent pas dans les rues de Moscou»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik