Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    RJD, LES CHEMINS DE FER RUSSES, RALLIERONT L’EUROPE A L’ASIE

    Actualités
    URL courte
    0 6 0 0

    Après de longues vacances de fin d’année, l’association du business europ

    Après de longues vacances de fin d’année, l’association du business européen en Russie qui regroupe quelque 550 compagnies européennes travaillant sur le marché russe a ouvert une nouvelle saison de ses rencontres régulières avec les représentants du business russe et étranger. Valentin Gapanovitch, vice-président de la société anonyme RJD, chemins de fer russes, a été un invité de la première rencontre de cette année. Notre correspondant Igor Yazon y était présent …
    Valentin Gapanovitch a commencé son intervention par une information qui a provoqué de l’animation chez les membres de la rencontre. Selon lui, le 24 janvier, dans la ville allemande Hambourg, principal réseau ferroviaire de l’Europe de l’Ouest, il y aura une cérémonie de l’accueil du premier train international pour des transportations par containers Pékin-Hambourg. Le 9 janvier, le train composé de 49 plateformes pour containers a quitté la station Dahounmen à Pékin, il a traversé le territoire de Chine, de Mongolie, de Russie, de Biélorussie, de Pologne et d’Allemagne. Ayant parcouru 10 mille km en 15 jours, le train arrive à Hambourg 20 avant les délais prévus. Ainsi, un projet pilote de corridor pour le transport international signé l’année passée par les pays intéressés prend des formes réelles. Après l’unification des chemins de fer de Corée du Nord et de Corée du Sud, ce corridor sera poursuivi jusqu’à Séoul (les négociations sont en cours à ce sujet, elles touchent à leur fin), ajoute Valentin Gapanovitch. On crée ainsi un chemin de fer eurasiatique où la Russie et la compagnie RJD ont une place de premier ordre. Nous n’allons pas fatiguer nos auditeurs par une multitude de chiffres, nous n’en allons citer que les principaux. RJD est la 3e compagnie de chemins de fer dans le monde, elle transporte un nombre colossal de passager et de marchandises. 1 million 25 mille personnes travaillent pour la compagnie. Le volume des transportations dépasse 1,3 milliards de tonnes. L’année passée, le gouvernement de Russie a approuvé le programme de développement de la compagnie jusqu’à 2030, son budget atteint 13 billions de dollars. Le programme est reparti en deux étapes – pendant la deuxième étape, 20 mille km de nouvelles voies ferrées seront construits, surtout dans des régions aux riches ressources naturelles. La première étape, jusqu’à 2015, sera consacrée à la modernisation des voies existantes et du matériel roulant.

    Nous avons prévu d’organiser une circulation à grande vitesse sur les chemins de fer russes, ajoute Valentin Gapanovitch. Pour le 10 décembre 2008, nous aurons terminé la construction du premier TGV russe, fait en conformité avec les caractéristiques techniques russes, avec la participation des spécialistes russes. Sa certification prendra un an et en décembre 2009, nous avons prévu de lancer l’exploitation de 10 TGV entre Moscou et Saint-Pétersbourg et Moscou et Nijni Novgorod. Le premier trajet sera couvert en 3 heures 45 minutes. En tout, la compagnie allemande Siemens fera construire pour la Russie 10 TGV. En 2009, de concert avec la compagnie ALSTOM et Les Chemins de fer Finlandais, nous organiserons le trafic de 4 TGV entre Helsinki et Saint-Pétersbourg. En même temps, nous avons procédé au projet de l’organisation de circulation rapide entre Moscou et Sotchi en 15 heures et demie au lieu de plus de 36 heures actuelles. Ces trains circuleront la nuit : les voyageurs partiront de Moscou le soir, dormiront dans le train et viendront le matin dans la capitale des JO d’hiver en 2014 Sotchi.
    A la première étape, RJD utilisera au maximum les avantages de la situation géoéconomique de Russie comme un maillon de liaison entre l’Europe et l’Asie pour s’intégrer dans le système de transport eurasiatique. La modernisation du système ferroviaire russe sera faite dans le cadre d’un partenariat technologique et financier avec les compagnies européennes du secteur.
    ( )
    Nous avons créé un groupe de travail avec les chemins de fer allemands, polonais et biélorusses, et nous voulons réaliser un projet de liaison rapide entre Moscou et Berlin en 16 heures. Je pense, que la demande sera importante et nous espérons que nos collègues allemands, polonais et biélorusses nous aideront à réaliser ce projet volumineux et compliqué. Après une longue interruption, nous avons rétabli la liaison par train Moscou-Paris. Actuellement, il ne s’agit que de quelques wagons, mais l’année prochaine, il y aura un train entier. Valentin Gapanovitch a dit pour conclure que l’RJD voyait de grandes potentialités de coopération avec les collègues européens et asiatiques et que la compagnie était sûre d’intérêt économique du projet de corridor international de transport entre l’Asie et l’Europe dont la partie la plus importante passe par le territoire de Russie.
    Une nouvelle venue d’Er-Ryad va clore ce récit sur la conférence de presse du vice-président de la société anonyme RJD Valentin Gapanovitch. Cette nouvelle confirme le prestige des chemins de fer russes sur les marchés internationaux. : le ministère des finances de l’Arabie Saoudite annonce que la compagnie russe a gagné un appel d’offres pour la construction d’un volet de 520 de voies ferrées entre la ville El-Zabira et l’aéroport international portant le nom du roi Khalid. Les représentants de la compagnie russes sont invités à se rendre dans la capitale saoudite pour signer le contrat dont le montant total atteint près de 800 millions de dollars.
    Nous vous rappelons que vous pouvez écouter ce texte sur le site web de la Voix de la Russie www.ruvr.ru


    Lire aussi:

    L’Iran et l’Afghanistan créent un nouveau corridor de transport en Asie Centrale
    Collision de trains à Moscou: le trafic rétabli
    Le chemin de fer russe contournant l’Ukraine bientôt fin prêt
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik