Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE RENONCERA A LA COOPERATION AVEC L’UKRAINE DANS CERTAINES BRANCHES DES HAUTES TECHNOLOGIES EN CAS DE SON ADHESION A L’OTAN

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La Russie renoncera à la coopération avec l’Ukraine dans certaines branches des hautes technologies en cas de son adhésion à l’OTAN.

    La Russie renoncera à la coopération avec l’Ukraine dans certaines branches des hautes technologies en cas de son adhésion à l’OTAN. Le chef du gouvernement russe Vladlimir Poutine a diffusé cet avertissement à l’issue des pourparlers avec son homologue ukrainienne Ioulia Timochenko :
    Le complexe militaire et industriel de tout pays est capable de fabriquer des armes suivant les standards de l’OTAN. Je suis certain que plusieurs entreprises du complexe militaire et industriel ukrainien ne seront pas capables de fonctionner d’après ces standards, quelles que soient nos relations avec l’Ukraine en cas de son entrée à l’alliance. Nous-mêmes, nous produisons certaines armes suivant les standards de l’OTAN, nos entreprises sortent sur les marchés mondiaux avec. En ce sens, nous pourrons continuer une certaine coopération. Mais pour ce qui est des technologies sophistiquées sensibles, nous localiserons ces entreprises, sans regarder à la dépense, sur le territoire russe.
    Vladimir Poutine a souligné que Moscou trouve l’élargissement de l’alliance nord-atlantique contre-productif du point de vue de la sécurité internationale. Cet élargissement ne fait pas disparaitre de nouvelles menaces, bien au contraire, il fait créer de nouvelles lignes de partage, a-t-il noté.
    Les deux premiers ministres se sont rencontrés dans le cadre d’une commission intergouvernementale de coopération économique. Celle-ci sous-entend 11 axes prioritaires. Le thème de la flotte russe de la mer Noire, basée en Crimée, a été discuté aussi. Timochenko a assuré que l’accord sur la flotte de la mer Noire serait respecté par l’Ukraine jusqu’à son expiration en 2017.
    Evoquant les questions du domaine gazier dans les relations bilatérales, Vladimir Poutine a souligné que ce sujet économique était trop politisé. Pour la première fois, les fournisseurs russes et les consommateurs ukrainiens n’ont pas de dettes. Pour ce qui est des livraisons à long terme du gaz en Ukraine, Poutine a informé qu’il était prématuré de discuter cette question puisque les négociations se poursuivaient à ce sujet. La Russe se propose de passer progressivement aux prix européens du gaz pour l’Ukraine, tandis que nos partenaires en Asie Centrale ont l’intention de le faire dès le premier janvier 2009.


    Lire aussi:

    Kiev: impossible d’adopter rapidement les standards de l’Otan
    Porochenko est certain de l'adhésion de son pays à l'Otan
    Juncker remet l'Ukraine à sa place
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik