Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE COMMENCERA LE RETRAIT DE SON CONTINGENT MILITAIRE DE LA ZONE DU CONFLIT OSSETO-GEORGIEN

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Lundi, la Russie commence le retrait de son contingent militaire envoyé dans la zone du conflit osséto-g pour renforces les effectifs de la paix à cause de l’agression géorgienne contre l’Ossétie du sud, a déclaré le président russe Dmitri Medvedev.

    Lundi, la Russie commence le retrait de son contingent militaire envoyé dans la zone du conflit osséto-géorgien pour renforces les effectifs de la paix à cause de l’agression géorgienne contre l’Ossétie du sud, a déclaré le président russe Dmitri Medvedev. Il en a informé par téléphone son homologue français Nicolas Sarkozy.
    Les interlocuteurs ont discuté les questions liées à la réalisation du plan du règlement du conflit osséto-géorgien signé par toutes les parties intéressées : la Russie, la Géorgie, l'Ossétie du Sud et l’Abkhazie. Ce document a été élaboré conjointement par les présidents de Russie et de France le 12 aout, pendant la rencontre à Moscou. Le plan prévoit 6 points, notamment, le non-recours à la force, l’arrêt des actions militaires, l’accès libre de la population à l’aide humanitaire, le retour des troupes géorgiennes vers les lieux de leur dislocation permanente.
    Le secrétaire général de l'Organisation pour la sécurité et la coopération en Europe (OSCE) Marc Perin de Brichambo a assuré, après avoir visité les camps des réfugiés sud-ossètes que la communauté internationale apporterait toute l’assistance nécessaire. Lors d’une conférence de presse à Vladikavkaz ( Ossétie du nord), il a déclaré que seulement le peuple de la république autoproclamée devait résoudre la question sur le statut politique de l’ Ossétie du sud :
    C’est le peuple de l’Ossétie du sud qui résoudre son destin. Les gens y vivent dans des conditions très difficiles. Au moment de prendre une décision, il faut tenir compte de l’histoire et des réalités actuelles, a dit le secrétaire général de de l’OSCE.

    Samedi, Dmitri Medvedev s’est prononcé pour la poursuite du travail de la mission de l’OSCE et pour le renforcement de son rôle. Il a souligné que la partie russe était prête à une interaction étroite avec cette organisation. Le leader russe voit la tâche principale de l’OSCE dans l’assistance au plan du règlement du conflit osséto-géorgien élaboré conjointement par les présidents de Russie et de France.
    L’ambassadeur de Russie auprès de l’OSCE Anvar Azimov a approuvé l’idée de l’augmentation du nombre de ses observateurs militaires en Ossétie du sud — 100 au lieu de 9. Selon Azimov, le potentiel de l’OSCE doit être utilisé de façon plus efficace pour assurer la stabilité et la sécurité dans le Caucase. Mais il est important de définir le statut de ses observateurs, leurs fonctions et objectifs, a noté l’ambassadeur de Russie auprès de l’OSCE.

    Lire aussi:

    Les chars américains sont toujours en Géorgie: août 2008 n'a pas servi de leçon
    L'Ossétie du Sud et l'Abkhazie rendent hommage aux victimes de l'agression géorgienne
    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik