Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE DIRECTEUR GENERAL DE L’ASSOCIATION INTERNATIONALE DE JEUNES CINEASTES« NISI MASA » PARLE DU PROJET « LE LABORATOIRE CINEMATOGRAPHIQUE AMBULANT »

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Un train singulier roule en ces jours sur le Transsibérien, de Moscou à Vladivostok. Strictement parlant, le train est tout à fait ordinaire, transportant des passagers. Seulement que ses passagers sont peu habituels.

    Un train singulier roule en ces jours sur le Transsibérien, de Moscou à Vladivostok. Strictement parlant, le train est tout à fait ordinaire, transportant des passagers. Seulement que ses passagers sont peu habituels. Il s’agit de 20 jeunes cinéastes de 13 pays européens qui entendent tourner pendant 3 semaines des documentaires sur la Russie, réaliser leur montage sur les rails avant de les montrer fin septembre au festival du film « Méridiens du Pacifique » à Vladivostok . D’ailleurs, l’idée de tels trains cinématographiques a déjà été mise en œuvre dans les années 30 du 20ème siècle par l’avant-gardiste soviétique Alexandre Medvedkine.
    Les cinéastes créaient leurs films dans les plus brefs délais et dans la foulée des événements. Et voilà que de jeunes cinéastes de Russie et du Réseau européen de jeunes cinéastes (NISI MASA) ont décidé de renouveler l’expérience. Matthieu Darras, directeur général de NISI MASA, promoteur du projet en a parlé à notre correspondante Natalia Logvina.

    C’était l’entretien de notre correspondante Natalia Logvina avec le directeur général du Réseau européen de jeunes cinéastes NISI MASA.

    Lire aussi:

    Stone: «Poutine n’a pas d’égal parmi les leaders mondiaux»
    La Russie vue à travers le pare-brise dans un film sorti aux USA
    Poutine sur la présidentielle 2018: il faut «garder une certaine intrigue»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik