Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    A LA RENCONTRE DES VINGT LA RUSSIE A PEPARE DES PROPOSITIONS EN VUE DE REFORME DU SYSTEME FINANCIER MONDIAL

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    - La Russie a préparé des propositions visant à réformer le système financier mondial. Elles seront présentées par le président Dmitri Medevedev au sommet des vingt plus grandes puissances économiques qui se tiendra le 15 novembre à Washington.

     - La Russie a préparé des propositions visant à réformer le système financier mondial. Elles seront présentées par le président Dmitri Medevedev au sommet des vingt plus grandes puissances économiques qui se tiendra le 15 novembre à Washington. Cette information a été diffusée par Igor Chuvalov, premier vice-premier minsitre du gouvernement russe.
    - Au nombre des propositions déjà médiatisées figurent la création de nouveaux centres financiers mondiaux et de nouvelles monnaies de réserve ainsi que la mise en place des mécanismes décisionnels sur les problèmes économiques mondiaux. Les dirigeants russes estiment qu’il s’agit là d’un impératif du temps du moment que le système financier mondial aligné sur le dollar américain n’est pas en adéquation avec la société post-indsutrielle. La crise financière actuelle qui a provoqué l’effondrement des bourses du monde entier, en constitue une démonstration on ne peut plus convaincante.
    La crise dont l’épicentre se situe aux Etats-Unis a confronté à des degrés divers tous les Etats avec la nécessité de lutte pour la survie. Des efforts communs s’imposent pour la surmonter dans les plus brefs délais. C’est sur cet aspect de la question qu’a mis l’accent le vice-premier ministre russe :
    - Nous attendons des « vingt » la prise de conscience du fait qu’il faut désormais coordonner toutes les démarches, — dit Igor Chouvalov. L’origine de crise que nous vivons actuellement ne se situe pas en Russie ou en Chine mais dans d’autres pays. Nous ne devons pas pour autant nous isoler de ces pays sous prétexte qu’ils avaient généré la crise. Nous devons nous-mêmes déployer des efforts pour éviter ou minimiser les retombées de la crise qui nous menace et faire en sorte que l’économie mondiale amorce une croissance positive.
    - Cette position de la Russie procède du fait que tous les pays, quel qu’en soit le poids économique, font partie intégrante de l’économie globale. Si le monde s’engage dans la spirale de la récesion, même les Etats, y compris la Russie, plus ou moins épargnés par la crise, ne se maintiendront pas longtemps en position de croissance. Dès lors, stabiliser au plus vite le système financier mondial, est dans l’intérêt de tous.

    Lire aussi:

    L’économie mondiale, a-t-elle accumulé assez de «poudre» pour exploser?
    Les grands investisseurs auraient préparé une crise trois fois plus puissante qu'en 2008
    L'économie mondiale marcherait vers une nouvelle catastrophe
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik