Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE PRESIDENT DMITRI MEDVEDEV A APPELE A COMMENCER LA CREATION D’UNE NOUVELLE ARCHITECTURE FINANCIERE MONDIALE AU SOMMET DU G20

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le président de Russie Dmitri Medvedev pense que pendant le sommet du G20 à Londres en avril, on pourra arriver à un consensus sur la modernisation de l’architecture financière mondiale. Il a fait cette déclaration lors de sa visite officielle à Madrid.

    Le président de Russie Dmitri Medvedev pense que pendant le sommet du G20 à Londres en avril, on pourra arriver à un consensus sur la modernisation de l’architecture financière mondiale. Il a fait cette déclaration lors de sa visite officielle à Madrid.
    La crise est dure, a dit le président russe, il faudra la surmonter ensemble. Voilà pourquoi il est si important de lancer une large discussion sur la création d’une nouvelle architecture financière, car l’ancienne, aussi bonne qu’elle puisse paraitre à certains pays, est périmée. Le chef d’état russe a espéré que le travail sur l’élaboration de nouvelles règles et conventions pourrait commencer au sommet du G20 à Londres le 2 avril. Leur objectif est de définir le développement de l’humanité pour les prochaines décennies. Il est important non seulement de lancer le débat à ce sujet, mais aussi de créer le cadre juridique. Autrement, le monde sera confronté à ces crises plusieurs fois, a souligné Dmitri Medvedev.
    Je trouve très important de développer la discussion sur la réforme des relations économiques et la création d’une nouvelle architecture financière. L’ancienne architecture, créée pendant une certaine période historique, aussi bonne qu’elle puisse paraitre à certains pays, est périmée. On n’y peut rien. J’espère que pendant le sommet du G20 à Londres en avril, on pourra arriver à un consensus sur la modernisation de l’architecture financière mondiale.
    Dans une interview aux médias espagnols, en prévision de la visite à Madrid, le président Medvedev avait expliqué de façon détaillée sa vision des mesures anticrises, économiques et juridiques, qu’il faut discuter à grande échelle.
    Il est très important de recevoir quelques supports accordés qui puissent nous aider à sortir de la crise avec moins de pertes. Nous pourrions arriver à un accord sur le système de vérifications des risques, sur le comportement des grosses corporations, les assurances, sur un contrôle des indices macroéconomiques dans les principales puissances européennes et d’autres états du monde. Si nous arrivons à faire tout cela, nous parviendrons, au moins, à adoucir des effets de la crise financière mondiale.
    Des bases économiques et juridiques aussi sérieuses pourront certainement supporter des projets les plus audacieux. Donc, le G20 devra forcément poser la première pierre dans ces bases.

    Lire aussi:

    Les meilleures photos d’architecture de l’année
    Melania a tenté de mettre fin à la rencontre Trump-Poutine, en vain
    L’heure des comptes a sonné entre Poutine et Trump: les médias mainstream à l’aube du G20
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik