Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Kossatchev: affaire Mikhaïl Khodorkovski

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le chef de la commission aux affaires internationales de la Douma, Constantin Kossatchev, a qualifié d'ingérence dans les affaires du système judiciaire de Russie l'attitude des parlementaires américains réclamant de révoquer les accusations contre l'ex-pr de IOUKOS, Mikhaïl Khodorkovski.

    Le chef de la commission aux affaires internationales de la Douma, Constantin Kossatchev, a qualifié d'ingérence dans les affaires du système judiciaire de Russie l'attitude des parlementaires américains réclamant de révoquer les accusations contre l'ex-président de IOUKOS, Mikhaïl Khodorkovski. Il a fait cette déclaration mardi sur les ondes de la radio Echo de Moscou. " Indépendamment de la nature du procès contre Khodorkovski, le fait d'adopter des déclarations au niveau du congrès, de la chambre des représentants, du sénat, déclarations contenant ce genre des réclamations, notamment celle de révoquer les accusations, constitue une ingérence directe dans les activités du système judiciaire de la Fédération de Russie, a-t-il souligné. Je pense qu'une telle ingérence est inadmissible aux Etats-Unis et en Russie ", a-t-il ajouté. " Les Américains sont fiers du principe de la séparation des pouvoirs, je trouve qu'ils devraient le respecter inconditionnellement, dans ce cas aussi ", a indiqué M.Kossatchev. Lundi, deux membres de la chambre des représentants et deux sénateurs des Etats-Unis ont présenté au Congrès les résolutions concernant l'ex-responsable de IOUKOS, Mikhaïl Khodorkovski, et l'ex-président de MENATEP, Platon Lebedev, condamnés en Russie. Ils ont réclamé de révoquer les nouvelles accusations à leur encontre et de qualifier l'existence de motifs politiques du procès.

    Lire aussi:

    Le tribunal de Bruxelles lève le gel des actifs russes en Belgique, dont ceux de Sputnik
    Ioukos: les ex-actionnaires renoncent aux actifs russes, la justice russe confirme
    Affaire Ioukos: les ex-actionnaires retirent la plainte contre la Russie en Belgique
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik