Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Le nouveau directeur de l’AIEA veut obtenir la solution du problème nucléaire nord-coréen

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Le diplomate japonais Yukiya Amano a été élu jeudi à Vienne à la direction de l’Agence internationale de l’énergie atomique au cours de la réunion extraordinaire des 35 Etats membres du Conseil des gouverneurs de l’agence onusienne.

    Le diplomate japonais Yukiya Amano a été élu jeudi à Vienne à la direction de l’Agence internationale de l’énergie atomique au cours de la réunion extraordinaire des 35 Etats membres du Conseil des gouverneurs de l’agence onusienne . Il prendra ses fonctions le 3O novembre et succédera à ce poste à l’Egyptien Mohamed El Baradei, prix Nobel, qui a dirigé l’Agence pendant 12 ans.
    L’AIEA sera dirigée pour la première fois par le représentant d’un pays qui a connu les horreurs d’un bombardement nucléaire. Aussi pourra-t-elle occuper une position plus dure envers les problèmes de non-prolifération nucléaire et les programmes atomiques de l’Iran et de la Corée du Nord. Surtout de la Corée du Nord qui est le voisin le plus proche du Japon. Ce voisinage explosif énerve Tokyo. Les politiques japonais se prononcent de plus en plus en souvent pour l’accroissement du potentiel militaire. La nomination d’un Japonais à la direction de l’AIEA devrait modérer ces appels.
    Au cours de sa première conférence de presse en cette qualité nouvelle, Yukiya Amano a déclaré que le programme nucléaire de la RDPC représente une menace pour l’Asie de l’est, mais que seul un dialogue pourrait résoudre ce problème. Il s’est prononcé pour la reprise des négociations multilatérales engageant les deux Corés, la Chine, la Russie, le Japon et les Etats-Unis.
    Entre temps, la Corée du Nord ne cesse de tester ses missiles et de mettre à l’épreuve la patience de la communauté internationale. Elle vient de réaliser une nouvelle série de tirs, après avoir procédé à un deuxième essai d’arme nucléaire, ce qui lui a valu le durcissement des sanctions du Conseil de sécurité de l’ONU. Moscou occupe dans cette question une position de principe qui n’a pas changé, a déclaré le porte-parole de son MAE Andrei Nesterenko. 
    La position de la communauté internationale est clairement exposée dans la résolution du Conseil de sécurité de l’ONU, que la Russie a également appuyée. Nous avons toujours appelé la Corée du Nord à s’abstenir d’actions, susceptibles d’aggraver la situation dans cette région explosive et de contrecarrer la recherche de dénouements dans cette situation délicate.
    Le diplomate japonais hérite donc des problèmes graves. La Russie espère qu’après le changement de la direction, l’Agence gardera son prestige, son indépendance et son professionnalisme élevé pour contribuer à la dissuasion nucléaire et stimuler l’utilisation pacifique de l’énergie atomique. Elle promet aussi son soutien à son nouveau directeur général Yukiya Amano.

    Lire aussi:

    Poutine sur le développement de l'électronucléaire: «Nous respectons tous nos engagements»
    La Russie est opposée à l'implication de l'AIEA dans le processus de désarmement nucléaire
    Rohani: l’Iran respectera l’accord nucléaire tant que ce sera dans l’intérêt du pays
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik