Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LES POURPARLERS MULTIPARTITES SUR LE PROBLEME NUCLEAIRE NORD-COREEN

    Actualités
    URL courte
    0 11

    Les pourparlers multipartites sur le problème nucléaire nord-cor se réveillent d’un

    Les pourparlers multipartites sur le problème nucléaire nord-coréen se réveillent d’un sommeil léthargique à la veille de la session de l’Assemblée générale de l’ONU, a déclaré le directeur du Centre d’études coréennes de l’Institut d’Orient de l’Académie des sciences de Russie Alexandre Vorontsov en commentant la visite du représentant spécial Grigori Logvinov à Séoul et à Pékin.
    Le diplomate russe est en quête de moyens de pousser la Corée du Nord à reprendre les pourparlers avec les Etats-Unis, la Chine, la Russie, la Corée du Sud et le Japon. Le représentant spécial américain Steven Bosworth a entrepris récemment une mission analogue à Pékin, à Tokyo et à Séoul. Wu Dawei, négociateur chinois principal, ayant été précédemment en mission à Pyongyang participera lui aussi à la diplomatie de la navette avant que le problème nucléaire nord-coréen soit examiné à l’Assemblée générale de l’ONU.
    Les diplomates essaient de faire renaître les pourparlers multipartites et d’entraîner Pyongyang dans le processus diplomatique. La situation a changé après la visite de Clinton à Pyongyang et son entretien de plusieurs heures avec le leader nord-coréen Kim Jong Il. Elle a foncièrement changé, dirais-je, en particulier dans les rapports intercoréens. Les contacts entre les deux Corées ont été repris après une période prolongée d’accusations réciproques. La situation est dans l’ensemble contradictoire mais les phénomènes positifs stimulent la reprise du dialogue intercoréen dans le cadre des pourparlers multipartites.
    Pyongyang laisse entendre qu’il ne renonce pas à ce format. Cependant, à la veille de la session de l’Assemblée générale de l’ONU il fait part d’intention d’intensifier les expérimentations d’enrichissement de l’uranium et le développement du programme de plutonium militaire. Selon Alexandre Vorontsov, la situation ne s’est pas compliquée.
    C’est une démarche vers la consolidation des positions de la RDPC dans le dialogue. J’ai eu la possibilité d’échanger d’opinions à ce sujet avec l’ambassadeur nord-coréen. Il a répondu à ma question que les médias de plusieurs pays ne veulent ou ne parviennent pas à comprendre le contenu des messages adressés par la RDPC à la communauté internationale. Pyongyang a terminé l’expérimentation d’enrichissement de l’uranium ce qui a focalisé l’attention des médias internationaux mais ce n’est pas le leitmotiv du message. L’essentiel c’est ce que la RDPC a laissé entendre à la communauté mondiale qu’elle était prête au dialogue. Je cite à peu près Monsieur l’ambassadeur. Ce sont les conditions auxquelles sera poursuivi le dialogue qui comptent. Un dialogue fondé sur la pression et le diktat ne saurait pas être constructif et ne fera qu’aggraver la situation. La RDPC est intéresséу à un dialogue constructif.
    Vous trouverez le texte complet de l’interview exclusive recueillie auprès d’Alexandre Vorontsov sur le site de la Voix de la Russie.

    Lire aussi:

    Rapprochement des deux Corées: les réponses à tous les «pourquoi» que vous vous posez
    Pékin appelle Washington, Séoul et Tokyo à «redémarrer» les relations avec Pyongyang
    Quels enjeux cachait le sommet de Vancouver sur les deux Coréess
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik