Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    DES «BARBIES» EN MASSE

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    L'industrie des produits de beauté pour enfants connait un grand essor dans le monde entier. La capitale russe n’est pas une exception.

    L'industrie des produits de beauté pour enfants connait un grand essor dans le monde entier. La capitale russe n’est pas une exception. D'après l'information du journal «Moskovskaia Pravda», à Moscou, tels des champignons après la pluie, apparaissent des salons de coiffure et de manucure, les centres spa et des cabinets de massage pour les plus petits. Voilà un salon de beauté pour enfants: manucure pour les petits, cosmétologie pour enfant au salon, procédures spa, piscine, home-trainers, etc. L'entrée est ouverte uniquement pour les plus jeunes représentantes du sexe faible. Et tout cela, note le journal, c’est pour soutirer de l'argent aux parents. Les experts ont déjà compté les statistiques : quand une fillette moyenne qui a 10 ans aujourd'hui, en aura cinquante, elle dépensera presqu’un demi-million de dollars pour le soin des cheveux et de la peau. Selon les spécialistes, plus tôt vous commencez à "inquiéter" la peau, plus d'argent et de temps il faudra ensuite pour sa préservation. N’est-ce pas un salaire nouveau et stable pour les trafiquants modernes des soins de beauté ?
    Une telle tendance est observée maintenant dans tout le pays, et les grandes villes sont particulièrement exposées à cette folie massive. L'afflux des filles mineures aux salons de beauté pour diverses procédures a augmenté environ de vingt pour-cent. Les procédures les plus populaires, ce sont de divers nettoyages cosmétiques, le changement de la forme des lèvres et des sourcils, le tatouage.
    Dans les circonstances actuelles, les parents s’occupent d’eux-mêmes, de leur travail, l'attention qu’ils accordent aux enfants est insuffisante. Ceux-ci sont pour la plupart libres de faire ce qu’ils veulent et passent le temps devant la télé, qui leur dicte la manière de la conduite : «la beauté – c’est tout». Mais la pratique le montre : dans les familles où on accorde à l'enfant une attention particulière, où les enfants ont des activités parascolaires, fréquentent des sections sportives, les problèmes de l'auto- identification apparaissent beaucoup moins souvent. Une forte préoccupation de l'enfant par son apparence peut amener au trauma psychologique, constate «Moskovskaia Pravda».

    COMMENTAIRE

    Elena Prjadkina, psychologue, membre de l'association Européenne de la psychothérapie, qui s’occupe des problèmes de l'état psychique des enfants, parle de la nécessité d’une régulation législative, y compris pour les opérations esthétiques chez les adolescents.
    Elle est nécessaire, comme toute autre régulation législative de n'importe quelles interventions chirurgicales. D'autant plus que cela est lié au problème sérieux. Les opérations esthétiques chez les enfants, vous-vous rendez compte! Ici, en effet, des complications de caractère non seulement clinique sont possibles, mais aussi de l'ordre psychologique. Surtout, si le résultat apporte des déceptions. Il est nécessaire de rappeler encore une fois la responsabilité particulière des parents. Parce que les enfants et les adolescents ne peuvent pas prendre des décisions bien pesées. La mentalité de l'adolescent est plus mobile, elle est vulnérable. Pour plusieurs gens, il y a une menace de l'accoutumance aux interventions esthétiques. Pour ce qui est des enfants, il faut être deux fois prudent. C'est pourquoi la base législative est nécessaire.
    C’était un commentaire de la psychologue Elena Prjadkina.
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik