Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LE CONGRES DES COMPATRIOTES SOUHAITE RETABLIR LES DROITS DE LA LANGUE RUSSE A L’ETRANGER

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    « Tout compatriote doit savoir qu’il a derrière lui la Russie », a déclaré le président russe Dimitri Medvedev au troisième Congrès mondial des compatriotes, qui avait entamé ses travaux à Moscou. Ce forum représentatif a rassemblé quelque 500 délégués de 88 pays.
    35 millions de Russes résident actuellement à l’étranger. Tous sont inquiétés par le rétrécissement de l’espace russophone. La Russie consent des efforts pour redresser la situation, a mis en relief le président du pays Dimitri Medvedev.
    Sauvegarder, développer et propager la langue russe est notre tâche majeure. A ce propos je voudrais citer le Fonds du « Monde russe »soutenant financièrement la langue russe et des programmes d’enseignement. Chaque Etat possédant une diaspora, crée de tels fonds. Nous avons pour devoir d’en former et de leur octroyer un financement supplémentaire.
    Dans bien des ex-républiques soviétiques on ferme aujourd’hui les écoles russes. Les délégués du Congrès mondial des compatriotes sont préoccupés par ce problème. Voici ce que dit Lioudmila Koudravtséva, résidant en Ukraine, qui dirige l’Association russe des enseignants de la langue et de la littérature russes à Kiev :
    Le ministre de l’Instruction m’a accusé personnellement d’activités portant atteinte à l’Etat, parce que défendre sa langue, qui est encore ta spécialité professionnelle est un crime.
    Le russe perd ses positions en Moldavie, raconte Tatiana Borissova, rédacteur en chef du journal « Rousskoïé slovo ».
    Hélas, nous voyons la langue russe perdre ses positions. La situation n’est pas encore aussi déplorable que dans les pays Baltes. Et pourtant les jeunes à la campagne a déjà des difficultés pour s’expliquer en russe.
    A la différence des pays voisins la situation est meilleure dans certains pays étrangers plus éloignés. Ainsi en Suisse 60 centres spéciaux de la langue russe fonctionnent, dit la déléguée de Suisse Libouv Felmann.
    La plupart d’eux sont des centres d’instruction supplémentaire pour les bilingues, nés en Suisse et ont deux langues maternelles. En ce moment en Suisse on voir se développer des organisations d’instruction dans l’esprit de la culture et de la langue russes.
    Les délégués ont proposé d’inscrire dans la résolution le point concernant l’approbation et le soutien des efforts du MAE de Russie en vue de rétablir le statut de la langue russe dans l’espace historique de peuplement russe. Une autre proposition a été de créer un Fonds de soutien des compatriotes d’étranger.

    Lire aussi:

    Un Centre du monde russe ouvrira bientôt ses portes à Damas
    Un centre linguistique russe ouvre ses portes à l’Université de Damas
    Juncker aux francophones: n’hésitez pas à parler français!
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik