Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    LA RUSSIE ET LES ÉTATS-UNIS CONTINUERONT LE TRAVAIL SUR LE TRAITE START APRÈS LES FETES DE FIN D’ANNEE

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    La Russie et les États-Unis ont coordonné toutes les questions de principe sur le nouvel accord concernant la réduction des armes stratégiques offensives. Les leaders des deux États, Dmitri Medvedev et Barack Obama, ont annoncé cela vendredi à Copenhague après la sixième rencontre personnelle.

    La Russie et les États-Unis ont coordonné toutes les questions de principe sur le nouvel accord concernant la réduction des armes stratégiques offensives. Les leaders des deux États, Dmitri Medvedev et Barack Obama, ont annoncé cela vendredi à Copenhague après la sixième rencontre personnelle. Il reste seulement aux parties de vérifier certains points techniques, après quoi, on pourra présenter le document aux présidents à la signature, et puis l’envoyer pour la ratification aux parlements. Cependant, ce sera déjà après le Nouvel An – les négociateurs sont partis en vacances.
    Les négociations se sont passé en petit comité, mais le sujet de la discussion est devenu la nouvelle la plus chaude. A l’issue de la rencontre, Dmitri Medvedev a communiqué que le document était pratiquement prêt.
    ( )
    Nos positions sont très proches et pratiquement toutes les questions que nous examinions au cours des derniers mois sont levées. Il reste certains détails techniques qu’il est nécessaire d'étudier dans un accord aussi important. J'espère que nous ferons cela dans des délais assez courts. Et le résultat que nous atteindrons reflétera les nouvelles relations de partenariat que nous avons établies avec la nouvelle administration américaine.
    Le président du comité de la Douma d'État de la Fédération de Russie pour les affaires internationales Konstantin Kossatchev a expliqué de quels « détails techniques» il s’agit:
       Les présidents des deux pays et les équipes de négociateurs se sont mis d'accord sur le fait qu'il faut réduire les armements nucléaires, simplifier la procédure du contrôle, qu’il faut fixer la corrélation entre les armements offensifs et défensifs. C'est-à-dire, la conception de l'accord est faite. Maintenant, il y a eu une très longue étape – la discussion sur les détails. Il parait qu’elle s’est achevée avec succès, mais il y a un travail technique pour vérifier tout jusqu'à la moindre virgule, jusqu'au chiffre, jusqu'à la lettre. C'est un important travail très sérieux pour les juristes. Mais nous sommes très proches de la finale, et cette finale sera pour la Russie, pour les États-Unis, et pour toute l'humanité très agréable et utile.
    Il est clair que l’on attendait que les présidents de la Russie et des États-Unis annoncent la date exacte de la signature du document. Cependant, ils ont préféré se limiter aux formulations plus vagues. «Nous sommes proches de la conclusion de l'accord et nous sommes assurés qu'il sera voulu conclu à temps», — a souligné Barack Obama.
    Plus tard, l'adjoint du président de la Fédération de Russie Sergei Prikhodko a expliqué que l'accord sur la réduction des armes stratégiques offensives est un document complexe. La préparation de l'accord précédent avait pris environ deux ans. Maintenant, les experts y travaillent depuis moins d'une année. Et ce serait incorrect de fixer aux présidents des délais rigides. Ce n'est pas le cas où il est admissible de tirer un avantage politique de la signature des documents vers une date définie.

    Lire aussi:

    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Medvedev: les USA ont lancé une guerre commerciale contre la Russie
    Sortie US de l’Accord sur le climat: s’il fait mauvais, Trump sera responsable
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik