Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    EN GEORGIE ON PROTESTE CONTRE LE VANDALISME DU GOUVERNEMENT

    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Koutaïssi, la deuxième ville de la Géorgie est devenue centre de la protestation contre le vandalisme national. De cette façon l’opposition géorgienne apprécie les actions du gouvernement qui a fait sauter samedi dernier le Mémorial de Gloire militaire dans la ville.

    Koutaïssi, la deuxième ville de la Géorgie est devenue centre de la protestation contre le vandalisme national. De cette façon l’opposition géorgienne apprécie les actions du gouvernement qui a fait sauter samedi dernier le Mémorial de Gloire militaire dans la ville. Deux personnes sont mortes.
    Les chefs et les militants des partis d’opposition du pays prennent part à cette protestation. Zourab Nogaïdeli, l’ancien Premier ministre qui dirige le parti « Pour la Géorgie juste » a nommé ouvertement les initiateurs de l’arbitraire. Je crois que non seulement les exécuteurs, ceux qui ont fait sauter le monument mais aussi le gouvernement et plus précisément Mikheïl Saakachvili sont responsables de la mort de deux personnes. Selon Nogaïdeli ces actions ne resteront pas impunies.
    Le leader du mouvement « pour la Géorgie juste » a déjà parlé du caractère sacrilège de la lutte les pouvoirs géorgiens contre le monument aux soldats mort pendant la guerre contre le fascisme.
    Ce monument n’est pas fait en l’honneur de Saakachvili mais en l’honneur des héros qui sont morts pendant le Grande Guerre Patriotique. Je voudrais vous rappeler encore une fois qu’un citoyen de la Géorgie sur dix est mort pendant cette guerre.
    Les opposants de Saakachvili disent que la démolition du monument confirme le je-m'en-fichisme du président du pays envers le peuple, les victimes de la guerre, l’histoire. Il ne faut pas oublier qu’au début le démontage devait avoir lieu le 21 décembre, l’Anniversaire de Mikheïl Saakachvili. Il voulait observer lui-même l’explosion et participer à la cérémonie de pose de la première pierre du nouveau parlement géorgien. Mais pour éviter les excès l’explosion a eu lieu quelques jours avant le terme prévu.
    Aujourd’hui l’opposition exige la vérification du projet du gouvernement. Quelques organisations d’opposition ont appelé à ne pas construire à Koutaïssi à la place du monument détruit où deux personnes sont mortes le bâtiment pour le parlement. On prévoit y construire une Eglise orthodoxe à la mémoire des gens morts pendant la Seconde guerre mondiale et à la mémoire de la femme et sa fille qui ont été tuées par un morceau de béton lors de l’explosion du monument. Il y a une seule question, si cela arrangera Saakachvili.





    Lire aussi:

    «S'allier avec les USA fut la plus grande erreur de la Géorgie»
    Ex-Présidente du Parlement géorgien: Saakachvili a déclenché le conflit en Ossétie du Sud
    La Géorgie demande à l'Ukraine d'extrader son ex-Président Saakachvili
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik