Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Tbilissi dynamite un monument aux morts: un sacrilège (diplomatie russe)

    Actualités
    URL courte
    Dynamitage du "Mémorial de la Gloire" à Koutaïssi (9)
    0 4 0 0

    La démolition par explosion du monument aux combattants morts dans la Seconde guerre mondiale à Koutaïssi, en Géorgie, a été qualifiée lundi par le ministère russe des Affaires étrangères de "sacrilège" et de "défi lancé à la communauté mondiale".

    La démolition par explosion du monument aux combattants morts dans la Seconde guerre mondiale à Koutaïssi, en Géorgie, a été qualifiée lundi par le ministère russe des Affaires étrangères de "sacrilège" et de "défi lancé à la communauté mondiale".

    Ce monument, dont la démolition s'est d'ailleurs accompagnée de deux morts - une femme et sa fille ont été tuées par un éclat de béton - doit faire place au chantier du nouvel édifice du parlement géorgien.

    "Un monument aux combattants de la Grande guerre patriotique a été démoli de manière barbare. Les autorités géorgiennes ont commis un acte de vandalisme d'Etat qui offense les sentiments de toute personne civilisée", lit-on dans la déclaration de la diplomatie russe.

    "Ce sacrilège est un nouvel acte honteux des dirigeants de Tbilissi" qui veulent effacer à tout prix la mémoire historique du peuple géorgien, selon le ministère russe des Affaires étrangères.

    Il s'agit d'"un défi lancé à la communauté internationale" qui, littéralement la veille de cet événement, dans une résolution adoptée par l'Assemblée générale de l'ONU, a exprimé sa "préoccupation" face aux incessantes  profanations de monuments érigés à la mémoire des combattants du nazisme pendant la Seconde guerre mondiale, souligne la déclaration russe.

    Dossier:
    Dynamitage du "Mémorial de la Gloire" à Koutaïssi (9)

    Lire aussi:

    La Russie appelle l’Europe à lutter ensemble contre la résurgence du nazisme
    À Varsovie, des Polonais protestent contre la démolition des monuments soviétiques
    Démantèlement d’un monument aux soldats soviétiques en Pologne, Moscou proteste
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik