Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    A LA VEILLE DES ELECTIONS EN UKRAINE : TOUT EST FALLOT ET PREVISIBLE

    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    Le leader du Parti des régions Victor Yanoukovitch a qualifié de faux le document diffusé par les médias et faisant état de sa « collusion » avec le président en exercice Victor Youchenko.

    Le leader du Parti des régions Victor Yanoukovitch a qualifié de faux le document diffusé par les médias et faisant état de sa « collusion » avec le président en exercice Victor Youchenko. En intervenant en direct à la télévision, il déclaré qu’il n’avait conclu aucun accord secret et qu’en cas de sa victoire n’avait aucune intention de confier à Youchenko le poste de chef du gouvernement ukrainien.
    Cette information a également été démentie par Victor Youchenko qui avait même chargé le parquer d’enquêter sur la provenance du document. D’ailleurs, tout le monde en Ukraine est certain que les traces mènent à l’état-major électoral de Youlia Timochenko même si elle n’était pas au courant de l’affaire.
    Beaucoup en Ukraine croient que la « collusion » Yanoukovitch-Youchenko n’est pas un canard lancé par les provocateurs mais relève de la réalité, — pense le directeur du Centre des études politique et des conflits Mikhaïl Pogrebinski.
    Les agissements de Youchenko montrent qu’il aide Yanoukovitch à distancer Timochenko dans les sondages d’opinion. Le document précise en outre que Yanoukovitch se serait engagé à ne pas accorder à la langue russe le statut de deuxième langue officielle. En outre, les deux hommes s’abstiennent de se critiquer et cela figure aussi noir sur blanc dans le document. Le document en question est vraisemblablement un faux mais les actes et la vie réelle montrent que Youchenko et Yanoukovitch agissent d’une manière concertée.
    De reste Youchenko déclare que même en l’absence d’entente préalable avec Yanoukovitch qui est le leader de la course électorale, il a décidé de lancer avant le premier tour du scrutin le gros de ses forces pour combattre son premier ministre quitte à régler son compte du président du parti des régions pendant le second tour.
    De l’avis de Mikhaïl Pogrebinski, il n’y aura pas de changements majeurs avant le second tour et on a l’impression que les candidats évitent de brusquer les choses.
    La campagne électorale se déroule ces derniers temps sans coups d’éclats et sans échanges de dossiers compromettants. Timochenko ne cesse de répéter que Yanoukovitch aurait privatisé un terrain dans les environs de Kiev. L’autre s’en défend mais sans trop de conviction. Quant aux gens du commun, ils s’en fichent depuis longtemps.
    On a l’impression que le petit peuple d’Ukraine est déçu par les résultats du scrutin bien avant les élections. Toutes les personnes interrogées s’accordent à dire qu’il n’y aura pas d’élections loyales pas plus que de président honnête, au moins cette fois.

    Lire aussi:

    Timochenko donne la date d'une éventuelle désintégration de l'Ukraine
    Timochenko compare le virus Petya à Piotr Porochenko
    Porochenko destitué? Du moins, il aurait «mérité d’être évincé du pouvoir 5 fois»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik