Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    MEDVEDEV : MALGRE LA CRISE LE GOUVERNEMENT A BIEN TRAVAILLE

    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    Le président de Russie Dimitri Medvedev est satisfait par le travail du gouvernement national. C’est ce que le chef de l’Etat a déclaré à la réunion du Cabinet des ministres, la dernière cette année.

    Le président de Russie Dimitri Medvedev est satisfait par le travail du gouvernement national. C’est ce que le chef de l’Etat a déclaré à la réunion du Cabinet des ministres, la dernière cette année.
    Le président est arrivé ce mercredi au siège du gouvernement quai Krasnaïa Presnia de Moscou pour dire sa reconnaissance au Premier ministre Vladimir Poutine et aux ministres pour leurs efforts en vue de surmonter les effets de la crise en 2009 :
    En dépit de nombreuses difficultés, dues à la crise financière mondiale, au ralentissement du développement dans notre pays, les grandes tâches fixées au gouvernement ont été accomplies. Nous avons pu surmonter des tendances négatives, qui s’étaient nettement manifestées à la fin de l’année écoulée et au début de 2009. Cela ne signifie pas qu’on a réussi à tout faire. Il y a eu, sans doute, des erreurs. On a su, néanmoins, sauvegarder les choses les plus précieuses.
    Le Premier ministre Vladimir Poutine a à son tour noté qu’en dépit de la gravité des problèmes, l’année 2009 n’avait pas été perdue pour le développement stratégique du pays, en premier lieu, au regard de la modernisation de l’économie, de la transition à un essor innovant. Le maintien de tous les programmes sociaux a été, selon le chef du gouvernement, un autre bilan essentiel de l’année :
    Dans toute situation, dans les années favorables et en période de crise, il faut avant tout penser aux gens. D’autant que les investissements dans l’homme apportent déjà des résultats tangibles. J’espère que la phase active de la crise soit passée. A partir du second semestre de 2009 la croissance économique a repris en Russie. On a réussie à prendre sous contrôle l’inflation.
    En dressant le bilan de l’année qui s’en va le chef de l’Etat a remarqué :
    Cette année a été, peut-être, la plus épineuse d’entre ces 12 ans. Et les épreuves par lesquelles ont passés tous ici présents comptent pour beaucoup. Car c’est une chose que de travailler au gouvernement et gérer les processus économiques dans les conditions d’un développement graduel, durable et de prix élevés d’hydrocarbures, mais c’en est toute une autre que d’obtenir un résultat, d’aider nos gens, de résoudre les problèmes sociaux dans les conditions d’une crise financière globale.
    S’adressant aux ministres, M. Medvedev a dit : « Cette année a montré bien des choses. Qui était capable de quoi, ce que nous avons encore à apprendre à faire. Et j’espère plus de moments radieux l’année prochaine, quand nous pourrons nous occuper de l’essor progressif de notre Etat, de notre économie », a conclu Dimitri Medvedev.

    Lire aussi:

    L'économie russe a surmonté la récession la plus grave depuis 20 ans
    Medvedev: la Russie renoue avec la croissance
    Les frappes US en Syrie laissent les mains libres aux terroristes, selon Medvedev
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik