Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Flotte russe en Ukraine: départ après 2017 (Timochenko)

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La première ministre et candidate à la présidence ukrainienne Ioulia Timochenko a laissé clairement entendre jeudi que la Flotte russe de la mer Noire basée en Crimée (Ukraine) ne pourrait y rester après 2017.

    La première ministre et candidate à la présidence ukrainienne Ioulia Timochenko a laissé clairement entendre jeudi que la Flotte russe de la mer Noire basée en Crimée (Ukraine) ne pourrait y rester après 2017, car cela contredit la Constitution du pays.

    "La Constitution stipule nettement que des bases militaires étrangères ne peuvent se trouver sur le territoire de l'Ukraine. Cette clause de la Constitution est un principe fondamental de la sécurité de l'Etat", a notamment déclaré Mme Timochenko lors d'une conférence de presse à Kiev.

    Le leader du Parti des régions (opposition)Viktor Ianoukovitch qui est le principal rival de Mme Timochenko dans la course présidentielle a promis, en cas de sa victoire à l'élection, de résoudre en douceur la question épineuse du stationnement de la Flotte russe de la mer Noire en Crimée sans porter atteinte aux relations russo-ukrainiennes.

    Briguant un second mandat, le président ukrainien sortant Viktor Iouchtchenko  a récemment déclaré que la présence de la flotte russe en Crimée avait déstabilisé les rapports entre Kiev et Moscou. Dans son programme électoral, M.Iouchtchenko a promis d'obtenir le départ de la Flotte russe de la mer Noire de Sébastopol (Crimée) en 2017.

    La Russie propose de prolonger le stationnement de sa Flotte, tandis que Kiev s'oppose à la prorogation de l'accord et dénonce la présence de bâtiments de guerre russes sur le territoire ukrainien.

    Les navires russes sont basés à Sébastopol aux termes d'un accord russo-ukrainien de 1997 signé pour 20 ans avec une possible prorogation.

    L'élection présidentielle ukrainienne est fixée au 17 janvier prochain.

    Lire aussi:

    Porochenko charge la Commission constitutionnelle de modifier le statut de la Crimée
    Autorités de la Crimée: visite prochaine d’une délégation ukrainienne dans la péninsule
    Les sanctions européennes visant la Crimée prolongées d'un an
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik