Ecoutez Radio Sputnik
    L'OSCE au Kazakhstan : la sécurité dans l'espace euro-atlantique

    L'OSCE au Kazakhstan : la sécurité dans l'espace euro-atlantique

    Actualités
    URL courte
    0 10

    Le Conseil des ministres des AE de l'OSCE se réunit vendredi au Kazakhstan pour parler sécurité dans l'espace euro-atlantique.

    Le Conseil des ministres des AE de l'OSCE se réunit vendredi au Kazakhstan pour parler sécurité dans l'espace euro-atlantique. Les parties vont également concerter les délais de la tenue et l'ordre du jour de la future rencontre des chefs d'Etats et de gouvernements des pays membres de l'Organisation. La délégation russe est conduite à Alma-Ata par le ministre des AE Sergueï Lavrov.

    Officiellement la deuxième rencontre informelle des ministres ne commence que samedi. Des diplomates de haut rang s'apprêtent à discuter des sujets d'actualité à Ak-Boulak,  station de cure distante de 35 km au sud-est d'Alma-Ata. Et c'est là aussi que seront formulés deux grands thèmes de la réunion : comment développer le dialogue dans la sphère de sécurité et quels seront les objectifs d'un éventuel sommet de l'OSCE, qui a siégé la dernière fois en 1999. Les deux sujets sont d'actualité pour Moscou, et il est donc logique que le ministre russe prévoit de prendre à deux reprises la parole au Kazakhstan.

    Il est significatif que pour la première fois on verra se réunir en territoire de la Communauté des Etats Indépendants (CEI) des représentants de sept organisations régionales s'occupant des questions de sécurité dans l'espace euro-atlantique et asiatique. Les chefs de l'OSCE, de l'UE, de l'OTAN, du Conseil de l'Europe, de la CEI, de l'Organisation du Traité sur la sécurité collective et de la Conférence pour l'interaction et les mesures de confiance en Asie seront rassemblés vendredi soir à un dîner informel, qui aura au menu l'examen de la proposition russe d'élaborer un nouveau Traité de sécurité européen.

    Le projet russe de ce Traité a été publié sur le site officiel du président de Russie le 29 novembre 2009. Actuellement de nombreux Etats d'Europe s'y sont intéressés. A présent il s'agit de la proposition de la partie française et de la présidence du Kazakhstan d'aménager une « Communauté de sécurité Euro-Atlantique et Eurasiatique ». Le secrétaire général de l'OSCE Marc Perrin de Brichambaut a noté dans l'interview à la « Voix de la Russie » l'opportunité de la réunion ministérielle.                       

    Je crois que cette rencontre tombe bien. Ces derniers temps bien des acquis importants ont été enregistrés dans les rapports des pays-membres de l'OSCE. C'est le travail accompli par la Russie et les Etats-Unis, c'est aussi le dialogue entre l'Union Européenne et la Russie, ainsi que les récentes visites de la Chancelière d'Allemagne Angela Merkel. Le moment est venu de ramener le tout au dénominateur commun et d'essayer de voir plus grand. Mais nous avons également à faire face aujourd'hui à de vrais défis, qui méritent d'être discutés au Kazakhstan.

    Certes des débats seront chauds au Kazakhstan - et pas seulement à propos de la sécurité. La réforme de l'OSCE de même reste un sujet d'actualité à chacune de telles rencontres. Il est vrai qu'il y aura une grande absente à ces entretiens : la secrétaire d'Etat américaine Hillary Clinton qui ne pourra pas venir pour une raison valable - elle donne en mariage sa fille Chelsey.

    Lire aussi:

    Moscou propose à ses partenaires de «réviser les cartes» militaires en Europe
    Poutine et Merkel d’accord sur le déploiement des forces de l’Onu dans le Donbass
    Explosion d’une voiture de l’OSCE: l’UE ne participera pas à l’enquête
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik