Ecoutez Radio Sputnik
    Revue de presse

    Revue de presse

    Photo: RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    Un terroriste-kamikaz a attaqué un camp de l'armée russe près de Bouinaksk au Daghestan, trois militaires ont péri. Les journaux communiquent les détails de l'événement.



    Un terroriste-kamikaz a attaqué  un camp de l'armée russe près de Bouinaksk au Daghestan, trois militaires ont péri. Les journaux communiquent les détails de l'événement. Le sergent Nouradil Salimguerev a essayé de  prévenir l'attaque terroriste  en projetant sa voiture contre la voiture piégée, racontent les journaux «Коmsomolskaia Pravda» et «Vremia Novostei». Le kamikaz a compris la manoeuvre et il a évité la collision. Le feu était ouvert, mais la voiture continuait le mouvement et s'est cognée contre un camion placé par un des militaires en  travers de la route. Le journal «Novye Izvestia» écrit que, selon les experts, cet attentat terroriste est une réponse possible des milices illégales aux opérations au Daghestan en août. Alors, les services secrets ont liquidé le leader des bandits Magomedali Vagabov et plus de 30 extrémistes. On croit que c'est Vagabov qui a organisé les explosions dans le métro de Moscou. Maintenant, ses continuateurs, des groupes désunis, veulent montrer à leurs chefs à l'étranger qui  a le droit de se mettre à la tête des milices illégales. Le principal pour eux est de recevoir de l'argent pour l'organisation des attaques, croient les représentants des  services secrets qui se sont entretenus avec les journalistes.  

    Les journaux russes ont prédit l'issue du référendum en Moldavie sur le changement de la Constitution du pays. Il n'a pas été validé, faute d'activité des citoyens. Les publications préparées à la veille analysaient la situation qui apparait en cas du désastre du plébiscite. Celui-ci était initié par « l'Alliance pour l'intégration européenne » au pouvoir pour que l'élection du président  puisse  se faire en direct et non par le parlement qui n'a pas pu le faire à la suite de l'absence de majorité des voix. Le journal «Commerçant» indique  qu'il existe une variante sur laquelle comptent les communistes et certains leaders de l'Alliance, d'après l'information  dont dispose le journal. Le président par intérim Mikhaï  Ghimpu devra, dans ce cas, dissoudre le parlement, et d'annoncer les élections anticipées. Le journal «Nezavissimaya Gazeta» note que  la population est mécontente de l'activité de l'alliance car au cours de la dernière année, les prix, les tarifs, les impôts ont augmenté brutalement, le niveau de vie a baissé, la corruption s'est élargie. D'après certaines données, les fonctionnaires haut placés y sont impliqués. Mais le principal, c'est les tendances d'unification avec la Roumanie se font sentir davantage. Pourtant, la plupart de la population moldave, au moins 80%, s'y oppose.

    En Biélorussie, on mène une enquête sur les circonstances de la mort du journaliste de l'opposition Oleg Babenine, rédacteur en chef du site populaire  «charter97.org». Il a été trouvé mort dans sa maison de campagne. La raison officielle de sa mort, c'est le suicide, mais les collègues n'y croient pas. Le journal  «Моscovski Komsomolets» dit que les amis et parents du défunt qui étaient  présents sur les lieux ont noté  des détails étranges. Oleg n'a pas laissé de message  avant la mort, mais il a envoyé des SMS pour dire qu'il  viendrait au cinéma vers 20 heures. D'après le procureur du district Dzerjinski Serguei Kovriga, les médecins-légistes n'ont pas trouvé de signes de mort violente, écrit le journal  «Novye Izvestia». La mort d'un membre de l'opposition a attiré l'attention des Occidentaux, écrit le journal «Commerçant». Le président du parlement européen Jerzy Buzek a appelé les autorités biélorusses à « mener une enquête objective sur les circonstances de la mort du journaliste». L'organisation britannique de défense des droits de l'homme  « Indice de la censure » a traité de « très suspectes » les circonstances de la mort de Babenine.  

    Le festival de Venise en est au beau milieu, et les attentes deviennent toujours plus réalistes, note la presse. Deux films se font remarquer «  Les âmes silencieuses » du réalisateur russe Alexei Fedortchenko et « Le vase » du réalisateur français Françaois Ozon. La presse russe soutient son compatriote.  Dans le film, une autre Russie est montrée, écrit le journal « Commerçant ». Le sujet est simple : le héros voyage le long des routes interminables de Russie pour visiter la tombe de sa femme. Fedortchenko croit que dans le film, il y a tout : un conte,  l'éritisme, l'amour, la mort. A Venise, on considère ce film, où l'érotisme est présent, comme chaste et spirituel, c'est ce que l'on attend dans le monde de  la part de Russie. «Les âmes silencieuses » sont en haut de la liste de la cotation  du magazine Variety, devançant les films des auteurs célèbres. Le journal «Rossiiskaia Gazeta» compare l'ouvrage du réalisateur de Ekaterinbourg avec « Le Miroir » d'Andrei Tarkovski. Le festival du film promet une intrigue fascinante, croit le magazine. Le 11 septembre, on saura le nom du gagnant du prix principal du festival - le Lion d'or.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik