Ecoutez Radio Sputnik
    L'OTAN et l'OTSC doivent lutter contre la drogue afghane

    L'OTAN et l'OTSC doivent lutter contre la drogue afghane

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les Forces de la coalition internationale en Afghanistan résistent d'une façon peu efficace à la production et la diffusion de la drogue, a annoncé à la réunion du Conseil de Sécurité de l'ONU le représentant permanent de Russie Vitali Tchourkine.  Il a appelé l'OTAN à répondre à la proposition de l'Organisation du traité de sécurité collective de coopérer dans la lutte contre la menace de la drogue qui vient de ce pays.

    L'appel du diplomate russe est très actuel. On produit en Afghanistan 90 pour cent de l'héroïne mondiale qu'on reçoit du pavot. La Russie occupe la première place d'après sa consommation. Environ 80 tonnes de ce stupéfiant viennent annuellement en Russie par le trafic afghan  et deviennent la cause de la mort de 40 mille Russes. Bien que les services russes de la lutte contre la drogue luttent contre ce mal, on ne peut le vaincre qu'ayant unis tous les efforts internationaux.

    La Russie propose depuis longtemps à l'OTAN de créer autour de l'Afghanistan une ceinture de sécurité anti-drogue. Il y en a des partenaires pour le faire. C'est l'OTSC qui se compose de la Russie, l'Arménie, la Biélorussie, le Kazakhstan, la Kirghizie, le Tadjikistan et l'Ouzbékistan. Vitali Tchourkine a présenté un exemple réussi de l'activité de cette organisation. On a terminé il n'y a pas très longtemps encore une étape de l'opération « Canal », liée à la stabilisation de la situation en Kirghizie. Un autre partenaire est l'Organisation de coopération de Shanghai qui inclue la Chine, la Russie, le Tadjikistan, le Kazakhstan, la Kirghizie et l'Ouzbékistan. Il n'est pas claire pourquoi l'OTAN est si passif et pourquoi il ne réagit pas à la proposition de coopérer avec ces organisations, a déclaré Vitali Tchourkine.

    La stabilisation constante en Afghanistan et dans la région n'est pas possible sans la résolution du problème de la drogue. La drogue qui vient de l'Afghanistan menace la paix et la stabilité dans le monde. Cela exige des mesures plus radicales  concernant toute la chaîne de la production et de la diffusion de la drogue.

    La coopération internationale doit ne pas permettre à l'instabilité de passer en dehors de l'Afghanistan.  Les cas de la pénétration des guerriers non seulement dans les pays voisins sont de plus en plus fréquents. Cette semaine on a exterminé au Daghestan russe les agents de liaison d'Al-Qaïda. Donc il y aura de quoi parler à la réunion du Conseil Russie-OTAN. 

    Lire aussi:

    Moscou: la campagne anti-drogue US en Afghanistan a échoué
    Président kirghiz: l’opération US en Afghanistan encourage le trafic de drogue
    Lutte anti-drogue: le monde n'a aucune leçon à recevoir des USA selon Morales
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik