Ecoutez Radio Sputnik
    Actualités

    Transnistrie: Tiraspol contre le changement du statut de l'UE et des USA

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Tiraspol s'oppose à ce que l'Union européenne et les Etats-Unis, observateurs au règlement entre la Moldavie et la Transnistrie, se transforment en médiateurs, a déclaré Vladimir Iastrebtchak, chef de la diplomatie transnistrienne.

    Tiraspol s'oppose à ce que l'Union européenne et les Etats-Unis, observateurs au règlement entre la Moldavie et la Transnistrie, se transforment en médiateurs, a déclaré jeudi Vladimir Iastrebtchak, chef de la diplomatie transnistrienne.

    "Il n'y a pour le moment aucune raison objective ni juridique pour modifier leur statut", a estimé M.Iastrebtchak devant les journalistes à Chisinau.

    Et d'ajouter que, dans un tel cas, l'initiative devrait être soumise à toutes les parties avant qu'une décision soit adoptée par consensus.

    Lors des consultations sur le règlement transnistrien à Vienne les 27 et 28 septembre derniers, le représentant moldave Viktor Ossipov a proposé d'accorder à l'UE et aux Etats-Unis le statut de médiateurs au règlement.

    La Transnistrie, bande de terre à population à majorité russophone entre le fleuve Dniestr et l'Ukraine, réclame son indépendance par rapport à la Moldavie, tandis que Chisinau lui propose une large autonomie.

    Plusieurs régions moldaves de la rive gauche du Dniestr, alarmées par les déclarations des milieux radicaux de Chisinau sur un éventuel rattachement de la Moldavie à la Roumanie, ont proclamé la création de la République moldave de Transnistrie après la chute de l'URSS. Les autorités moldaves se sont opposées à cette démarche et ont tenté d'introduire des troupes dans la république autoproclamée en 1992, ce qui a déclenché un conflit armé de plusieurs mois.

    La paix dans la zone du conflit est maintenue par une Force unifiée comprenant des contingents russe, moldave et transnistrien. Les négociations internationales menées avec la participation de médiateurs étrangers au format "5+2" (Moldavie, Transnistrie, Russie, Ukraine et OSCE, plus l'UE et les Etats-Unis en qualité d'observateurs) ont été suspendues en février 2006.

    Lire aussi:

    Le président moldave espère que le conflit diplomatique avec la Russie n'ira pas plus loin
    Relations Russie-Moldavie: Dodon promet d’empêcher une détérioration
    Cinq diplomates russes déclarés personae non gratae en Moldavie
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik