Ecoutez Radio Sputnik
    Loukachenko trouvera-t-il le soutien à Bruxelles?

    Loukachenko trouvera-t-il le soutien à Bruxelles?

    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les relations entre Minsk et Moscou ne seront plus les mêmes. C'est ainsi que le service de presse du Kremlin a commenté l'allocution vidéo de Dmitri Medvedev. Le Président russe avait donné une appréciation des actes de son homologue biélorusse.

    Concernant le discours antirusse qui s'est accentué en Biélorusse à la veille des élections, Medvedev fait remarquer, « La volonté de créer dans la conscience collective une image d'un ennemi extérieur était toujours propre au pouvoir biélorusse. S'il s'agissait auparavant de l'Amérique, de l'Europe et de l'Occident en général, aujourd'hui c'est la Russie qui est proclamé l'un des ennemis principaux ». Quant au commentaire de Loukachenko à propos des affaires intérieures russes, Medvedev souligne : le Président biélorusse aurait dû s'occuper des problèmes intérieurs de son pays, « notamment, investiguer finalement sur des disparitions de personnes ». C'est pour la première fois que Loukachenko entend des propos pareils de la bouche du Kremlin.

    Si les relations entre les deux pays ne seront plus les mêmes, quelles seront-elles? Vladimir Jarikhine de l'Institut des États membres de la CEI :

     « La collaboration économique et politique entre la Russie et la Biélorussie se déroulera exclusivement dans le cadre des accords officiellement signés. Par exemple, dans le cadre de l'Union douanière et de l'Union de la Russie et de la Biélorussie. Mais il n'y aura plus de préférences au niveau des arrangements non-écrits comme c'était le cas auparavant. C'est probablement en cela que réside la différence ».

    Est-ce que Loukachenko a des chances de trouver la « consolation » à Bruxelles ? Est-ce que l'Union européenne va soutenir Loukachenko ? Le commentaire d'Alexeï Vlassov, directeur du Centre d'étude de l'espace postsoviétique :

     « Bruxelles applique certes des doubles standards quant à l'espace postsoviétique. Le désir d'offenser la Russie pourra primer sur la volonté de l'UE de défendre les principes démocratiques auxquels les autorités biélorusses ne se conforment que partiellement. C'est moitié-moitié, comme on dit. Mais si l'on suit les propos tenus par Bruxelles, il ne faut pas s'attendre à ce que les bureaucrates européens soutiennent le leader biélorusse ».

    Il n'est pas certain que c'est l'approche antirusse et non le bon sens qui l'emportera. Si Loukachenko décide de jouer sur les contradictions existant entre Bruxelles et Moscou, il pourra être très déçu.  

    Lire aussi:

    Armement: le Président biélorusse révèle «le problème numéro un» de Poutine
    «Le leader du peuple frère»: le Président biélorusse présente ses vœux à Vladimir Poutine
    Défense russe: les manœuvres russo-biélorusses purement défensives
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik