Ecoutez Radio Sputnik
    La Russie et l'OTAN optent pour le redémarrage

    La Russie et l'OTAN optent pour le redémarrage

    Actualités
    URL courte
    0 0 0 0

    La sécurité des pays de l’OTAN et de la Russie est interdépendante. La question de défense des états de la région d’Atlantique ne peut être résolue qu’à la faveur d’une coopération étroite.

    La sécurité des pays de l’OTAN et de la Russie est interdépendante. La question de défense des états de la région d’Atlantique ne peut être résolue qu’à la faveur d’une coopération étroite. C’est la conclusion à laquelle ont abouti les participants du Sommet Russie-OTAN dont la réunion a pris fin samedi à Lisbonne. Le président Medvedev était également présent au Sommet. La déclaration finale précise que le Sommet a ouvert une nouvelle étape de coopération entre Bruxelles et Moscou, l’étape d’une véritable coopération stratégique.

    Il s’agit réellement d’une étape nouvelle. C’est pour la première fois que les milieux dirigeants de l’OTAN parlent d’un partenariat avec Moscou. Mieux encore, ce partenariat est devenu le sujet principal sous forme de proposition sur la coopération dans la mise en place du bouclier antimissile faite par Bruxelles à Moscou. La Russie a accepté cette proposition.

    Le cadre du futur partenariat Russie-OTAN sera cependant plus large que la coopération dans le domaine de la défense antimissile. Les parties ont l’intention de renforcer la coopération dans la lutte contre le terrorisme dont la mise au point des technologies de détection des explosifs, oeuvreront à la prévention du terrorisme aérien et échangeront les informations dans ce domaine. Les navires de guerre russes et otaniens entreprendront les exercices communs pour mettre au point la tactique de lutte contre la piraterie. Elles ont conclu un accord sur le transport du fret en provenance d’Afghanistan par le territoire russe. Au Conseil Russie-OTAN, les parties ont décidé de s’abstenir de l’emploi de la force l’une contre l’autre et contre les pays tiers, lit-on dans la déclaration commune diffusée à l’issue du sommet.

    «Rappelons que le travail du Conseil Russie-OTAN a été suspendu en 2008 (quand la Géorgie avait attaqué l’Ossétie du Sud et la Russie a lancé contre Tbilissi une opération d’imposition de la paix. Mais les malentendus générés par ces événements appartiennent maintenant au passé», - a note Medvedev à l’issue de la réunion.

    Le Sommet Russie-OTAN s’est déroulée dans une ambiance très constructive. Nous avons convenu qu’il existait un grand nombre de sujets de coopération. J’espère qu’il en ira de même à l’avenir également. Les tensions sont en train de s’apaiser et nous avons des projets communs ambitieux. Nous allons travailler tous azimuts y compris dans le domaine du bouclier antimissile en Europe et la réunion du Conseil Russie-OTAN en a été une démonstration.

    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik