Ecoutez Radio Sputnik
Berkan Yashar : les services spéciaux des Etats-Unis n’ont pas tué Oussama ben Laden

Berkan Yashar : les services spéciaux des Etats-Unis n’ont pas tué Oussama ben Laden

Photo: EPA
Actualités
URL courte
0300

Oussama ben Laden est mort de causes naturelles il y a cinq ans. Cette confession a été faite par un ancien agent de la CIA lors d'une interview sur la Première chaîne de télévision russe.

Oussama ben Laden est mort de causes naturelles il y a cinq ans. Cette confession a été faite par un ancien agent de la CIA lors d'une interview sur la Première chaîne de télévision russe. Il assure qu’il connaissait ben Laden et ses trois gardes du corps qui ont accompagné leur patron pour son dernier voyage le 26 juin 2006.

Berkan Yashar est de nationalité tchétchène et habite en Turquie. Il craint que la CIA essaie de le tuer puisqu'il connaît la vérité sur la mort de ben Laden. Les services spéciaux turcs  lui ont accordé une arme et un garde du corps.  Selon Yashar, cette interview télévisée est une garantie pour sa sécurité.

Il a rencontré pour la première fois ben Laden en 1992 en Tchétchénie. Yashar travaillait à cette époque comme fonctionnaire de la radio «Svoboda » et avait un pseudonyme Abu Bakar donné par la CIA. Il a également fait connaissance des gardes du corps de ben Laden qui étaient eux aussi tchétchènes.

« Sami, Ajub et Makhmoud l'ont accompagné jusqu’à la fin. Je me souviens très bien de cette date, il y avait trois six – 26.06.2006. Ces personnes ainsi que deux personnes de Londres et deux des Etats-Unis donc sept personnes au total l’ont vu mort».

Berkan Yashar se croit responsable de la mort des tchétchènes qui ont enterré « le terroriste numéro un ».  Selon lui, les services spéciaux américains ont commencé à écouter ses conversations téléphoniques après qu’il a annoncé en novembre 2008 pendant une conférence à Washington la date de la mort de ben Laden.  Ensuite les trois gardes du corps  tchétchènes ont disparu. Les services spéciaux américains ont enlevé le dernier garde du corps, Sami quelques jours avant d’annoncé que ben Laden avait été tué. A ce qu’il parait c'est lui qui leur a indiqué où ben Laden avait été enterré.

L’expert orientaliste de l’Institut des évaluations stratégiques et d’analyse, Serguei Demidenko, interrogé par la « Voix de la Russie » a ainsi commenté cette révélation : 

"J’admets que ben Laden est mort de causes naturelles. Déjà  en 2007, le célèbre leader politique pakistanais, Benazir Bhutto a dit que ben Laden n’était plus parmi les vivants". 

DiaporamaL'Amérique célèbre l'élimination de Ben Laden

 L’expert a rappelé que les services spéciaux du monde entier mènent leur propre jeu en admettant la désinformation. Un bon spectacle sur la mort du « terroriste numéro un » monté par les services spéciaux des Etats-Unis s'inscrit très bien dans cette perspective.

 

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres