Ecoutez Radio Sputnik
Les amis de la nouvelle Libye étaient en cheville avec Kadhafi

Les amis de la nouvelle Libye étaient en cheville avec Kadhafi

Photo: EPA
Actualités
URL courte
0100

Le leader libyen déchu Mouammar Kadhafi et ses deux fils se trouveraient à Bani Walid, - suppose le CNT dont les formations armées ont pris en étau cette ville à 160 km à l’est de Tripoli.

Le leader libyen déchu Mouammar Kadhafi et ses deux fils se trouveraient à Bani Walid, - suppose le CNT dont les formations armées ont pris en étau cette ville à 160 km à l’est de Tripoli.

Tout porte à croire que  son assaut sera bientôt donné. Entre-temps, les annonces des prochains assauts des derniers bastions de Kadhafi semblent être reléguées au second plan après la découverte des documents sensationnels dans les archives des institutions gouvernementales à Tripoli. Les documents en question montrent que la CIA et le MI-6 qui semblent avoir joué un rôle crucial dans la chute de la ville avaient de longues années durant entretenu des rapports étroits avec les services de renseignement kadhafistes.

Couvrant la période des années 2002-2007, les documents ont confirmé les rumeurs persistantes selon lesquelles pendant la présidence de George Bush le jeune la CIA envoyait en Libye les islamistes soupçonnés du terrorisme. Les services de renseignement de Kadhafi était réputés pour l’emploi de tortures lors d’interrogatoires. Il y a eu au moins 8 transferts de prisonnier, principalement les Talibans, en direction de Libye. Ces faits n’étaient nullement mentionnés dans les rapports annuels du Département d’état concernant le respect des droits de l’homme. Voici le commentaire d’Adjar Kourtov, expert de l’Institut russe des études stratégiques.

La politique internationale se distingue par son cynisme. Les personnes soupçonnées d’activités antigouvernementales et du radicalisme islamique étaient expédiées en Libye kadhafiste. Il y aurait même des soi-disant prisons d’étape sur le territoire libyen. Quant à savoir pourquoi la CIA a fini par soutenir ouvertement les rebelles libyens, cela relève aussi du cynisme. L’homme poiltique bénéificie du soutien tant qu’il fait le jeu des États-Unis mais dès lors qu’il commence à devenir gênant et empêche de tirer les gros bénéifices de l’exploitation des gisements de pétrole ou de modifier la configuration du partenariat au Proche-Orient et en Afrique du Nord, il passe à la trappe. C’est pour cette raison que les États-Unis n’ont pas hésité à se tourner contre leur ancien partenaire et à revoir complètement leur politique à l’égard de Libye.

Cela vaut aussi pour les liens secrets unissant le Grande Bretagne à Kadhafi via le MI-6. Les documents découverts dans le bureau de Moussa Koussa, ancien chef des renseignements et du MAE libyen montrent que les agents du MI-6 renseignaient dans le plus grand détail le régime libyen sur les dissidents expulsés de ce pays. Ils le faisaient tout en sachant que les agents de Kadhafi éliminaient les opposants pollitiques à l’étranger y compris en Grande Bretagne. Cela explique pourquoi  Moussa Koussa qui était un proche collaborateur du dictateur s’est réfugié à Londres au lendemain des révoltes en Libye pour gagner ensuite le Quatar sans rencontrer aucun obstacle.

 

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik