Ecoutez Radio Sputnik
    La Plate-forme civique remporte les législatives en Pologne

    La Plate-forme civique remporte les législatives en Pologne

    Photo: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 01

    Les résultats des élections législatives dimanche en Pologne rendront peut-être possible une coalition qui réunira la Plate-forme civique, le Parti paysan polonais et éventuellement l'Alliance de la gauche démocratique.

    Les résultats des élections législatives dimanche en Pologne rendront peut-être possible une coalition qui réunira la Plate-forme civique, le Parti paysan polonais et éventuellement l'Alliance de la gauche démocratique. Le pays a donc évité de nouveaux chocs politiques et va probablement conserver sa politique étrangère. Voici l'analyse de notre commentateur Petr Iskanderov.

    "Il n'est pas exagéré de dire que ces législatives en Pologne ont suscité un grand intérêt non seulement à l'intérieur du pays, mais aussi ailleurs et, en premier lieu, en Union européenne. La présidence polonaise a coïncidé avec une période difficile dans la vie de l'Europe unie. Ce n'est pas de la faute de la Pologne, mais la conséquence de la crise économique et financière venue d'outre-Atlantique. Quant aux aspects politiques, les six mois de la présidence polonaise étaient très convaincants. Il y a eu des sommets régionaux pour les problèmes des pays des Balkans et d'Europe de l'Est. Il y a eu des discussions informelles concernant la stratégie européenne commune en matière de la défense. Il n'est pas dès lors étonnant que les changements à l'Olympe politique polonais étaient parmi les plus redoutés en Europe. Par ailleurs, au cours de la campagne électorale le leader du parti d'opposition Droit et Justice, Jarosław Kaczyński a réussi non seulement à critiquer de façon traditionnellement virulente la Russie, mais aussi à se disputer avec les dirigeants allemands, dont la chancelière Angela Merkel.

    Quant au programme économique, l'opposition était plutôt désarmée. Selon les statistiques, en 2009, l'année de la crise, la Pologne était le seul pays de l'UE dont le taux du PIB a augmenté, et en 2010 elle a même fait partie des six meilleurs économies européennes". 

    Côté relations russo-polonaises, elles ne subiront pas de modifications notables, a indiqué à la Voix de la Russie Nikolaï Boukharine de l'Institut des études politiques et internationales de l'Académie des sciences de Russie. 

    "Les relations entre la Russie et la Pologne ne vont que se normaliser. Mais il est pourtant prématuré de s'attendre à un quelconque tournant positif dans les rapports entre les deux pays. Il faut d'abord attendre la formation du nouveau gouvernement ainsi que l'annonce par Donald Tusk des priorités pour quatre ans à venir".

    En commentant le rapport de forces actuel, le fondateur de la fédération des syndicats «Solidarność» et ex-président polonais, Lech Walesa a fait remarquer que voter pour la Plate-forme civique constituait à présent la meilleure option.  Difficile à ne pas être d'accord avec ce grand homme de la Pologne post-communiste.

    Lire aussi:

    Pourquoi la Pologne est-elle en froid avec l'UE?
    «L’anti-européanité des autorités polonaises, c’est avant tout de la propagande»
    Varsovie pourrait demander à Berlin de réparer les dommages de la 2è Guerre Mondiale
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik