Ecoutez Radio Sputnik
    Les élections: les sondages sociologiques et la réalité

    Les élections: les sondages sociologiques et la réalité

    Photo: RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Presque la moitié des Russes croit que les prochaines élections présidentielles dans le pays seront honnêtes, et que Vladimir Poutine vaincra déjà au premier tour. Tels sont les bilans des sondages effectués par les principaux centres sociologiques à la veille de la course présidentielle.

    Un tiers de personnes interrogées trouvent que les falsifications auront lieu quand même – mais nettement moins souvent qu’aux élections législatives.  Et parmi les personnes interrogées, nul ne veut participer aux actions de protestation. Les données des sondages, reflètent – elles le rapport des forces réel ?

    Est-ce que les Russes croient en une politique honnête? A la veille des élections du chef de l'État, les sociologues ont tenté d'éclaircir cette question. Comme il s'est révélé, la plupart des électeurs potentiels ont une attitude assez tranquille vis-à-vis de  la campagne présidentielle. La majorité d’entre eux, n'avait jamais entendu parler de la Ligue des électeurs, devenue un de ces jours le centre du mouvement de protestation. 49 pour-cent des personnes interrogées trouvent que les élections se passeront honnêtement, 28 pour-cent ne le croient pas. 

    Mais les sondages semblables, reflètent-ils les vraies  humeurs des Russes? Ici, beaucoup de choses dépendent de la manière de poser la question, a marqué dans l'interview à la Voix de la Russie le président de l'Institut de la stratégie nationale Mikhaïl Remizov.

    «Levada-centre» demande   qui deviendra président, et non pour qui les gens voteront. Et voilà le résultat - 78 pour-cent – expriment justement la certitude des citoyens que Poutine vaincra». 

    En effet, avec les sondages semblables, il est difficile de mesurer les humeurs dans la société. Mais en ce qui concerne les cotes des candidats, les données sont correctes, trouve le directeur du Centre de la conjoncture  politique Sergey Mikheev.

    «Il est plus complexe de  mesurer les humeurs en général, ici,  je ferais  moins confiance aux sondages sociologiques. Mais quant aux cotes préélectorales concrètes, les sociologues disent des choses  justes assez  souvent». 

    En effet, dans la société russe, cette attente  - que Vladimir Poutine deviendra le président suivant, est assez grande. Néanmoins, les partisans du Premier ministre ont des raisons d’éprouver une appréhension: c’est l’attitude  des Russes aux méthodes de l'acquisition d'une telle victoire.

    En même temps, les analystes sont sûrs et certains: il est important,  en premier lieu, notamment, pour le сandidat certain de sa victoire, d’assurer le caractère légitime et la propreté des élections. En plus,  l'opposition a déjà une union qui pourra assurer le contrôle public du vote, – la Ligue des électeurs. Parmi ses organisateurs, il y a  des écrivains connus, des musiciens, des journalistes et des présentatrices de télévision. Au dire des experts, la probabilité des infractions   sera réduite grâce aux   mesures proposées par le pouvoir actuel, – les caméras Web et les urnes transparentes dans  les bureaux de vote.

    Lire aussi:

    Le Kremlin commente le sondage sur un candidat inexistant au poste de Président russe
    La confiance en Trump en chute libre dans le monde après 5 mois de présidence
    L’impopularité de Trump atteint un niveau record
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik