Ecoutez Radio Sputnik
    Iran-AIEA: prochaines négociations fin février

    Iran-AIEA: prochaines négociations fin février

    Photo: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Les prochaines négociations entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le programme nucléaire iranien se tiendront fin février, a annoncé jeudi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

    Les prochaines négociations entre l'Iran et l'Agence internationale de l'énergie atomique (AIEA) sur le programme nucléaire iranien se tiendront fin février, a annoncé jeudi à Moscou le porte-parole du ministère russe des Affaires étrangères Alexandre Loukachevitch.

    « La dernière fois, le groupe d'experts de l'AIEA conduit par le directeur général adjoint Herman Nackaerts a séjourné en Iran du 29 au 31 janvier. Les représentants de l'Agence ont évoqué les questions « en suspens » concernant le programme nucléaire iranien en vue d'exclure l'existence de possibles dimensions militaires. Les deux parties se sont entendues de poursuivre leur dialogue et le prochain volet des discussions est programmé pour fin février », a indiqué M.Loukachevitch.

    Les pays occidentaux, les Etats-Unis en tête, soupçonnent l'Iran de chercher à se doter de l'arme nucléaire sous couvert d'un programme mené, selon Téhéran, à des fins pacifiques. Fin janvier, les ministres des Affaires étrangères de l'UE ont approuvé  un embargo sur les importations de pétrole iranien vers l'UE à partir du 1er juillet. Le président américain Barack Obama a signé un document instaurant des sanctions supplémentaires contre les dirigeants iraniens et la Banque centrale d'Iran le 6 février dernier.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Les USA veulent se retirer de l'accord nucléaire et en rendre l’Iran responsable
    Accord nucléaire: Moscou invite Israël à remettre à l'AIEA les preuves que l'Iran a menti
    «Сonséquences imprévues»: comment les sanctions US contre l'Iran frapperont UE
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik