Ecoutez Radio Sputnik
    Afghanistan : un soutien international nécessaire après 2014 (Karzaï)

    Afghanistan : un soutien international nécessaire après 2014 (Karzaï)

    Photo: EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 01

    La poursuite d'un soutien international et le maintien d'une présence militaire étrangère

    La poursuite d'un soutien international et le maintien d'une présence militaire étrangère en Afghanistan après 2014 sont des conditions sine qua non du rétablissement complet du pays, a déclaré le président afghan Hamid Karzaï dans une interview exclusive accordée à RIA Novosti.

    " Le retrait des forces de l'ISAF (Force internationale d'assistance à la sécurité, ndlr) ne se répercutera pas sur la sécurité en Afghanistan, à condition d'une poursuite de l'aide financière, d'un soutien à la formation et à l'équipement des forces afghanes de sécurité, et du maintien de la coopération au niveau actuel entre l'Afghanistan et la communauté internationale ", a-t-il indiqué. " Dans ces conditions, le retrait aura des effets positifs sur le pays ".

    Concernant le maintien d'une présence militaire étrangère après 2014, le chef de l'Etat afghan a précisé que la lutte contre le terrorisme ne serait couronnée de succès qu'au prix d'efforts supplémentaires.

    " La guerre ne sera couronnée de succès que si nous nous accordons notre attention aux refuges des terroristes, à leur camps d'entraînement et aux plateformes de propagande. Nous devons nous attaquer aux problèmes fondamentaux selon d'autres méthodes ce qui n'a pas été fait jusqu'à présent ", a-t-il indiqué.

    " La présence militaire internationale (notamment américaine) en Afghanistan après 2014 sera déterminée par l'accord sur la sécurité que nous devrions signer d'ici un an. Il s'agit de la poursuite de la présence américaine en Afghanistan - à une échelle bien moindre qu'à l'heure actuelle - aussi bien dans le contexte de nos relations bilatérales, que dans le cadre de la lutte générale contre le terrorisme ", a fait savoir Hamid Karzaï.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Washington compte muscler sa présence en Afghanistan
    Ex-président afghan: la lutte contre Daech, prétexte pour tester la méga-bombe
    15 pays-membres de l’Otan augmentent sa présence en Afghanistan
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik