Ecoutez Radio Sputnik
    Moscou appelle les pays de l'Asie-Pacifique en Sibérie et en Extrême-Orient

    Moscou appelle les pays de l'Asie-Pacifique en Sibérie et en Extrême-Orient

    Photo : ASIA PACIFIC PARLIAMENTARY FORUM
    Actualités
    URL courte
    0 1 0 0

    Moscou propose aux pays de la région de l'Asie et du Pacifique de développer ensemble des projets économiques et scientifiques en Sibérie et en l'Extrême-Orient. Les programmes de la coopération internationale dans le domaine gazier et pétrolier, automobile, chimique, d'industrie aéronautique et dans d'autres sphères prometteuses ont été présentés aux participants du forum parlementaire des pays de la région de l'Asie et du Pacifique.

    Il s'est ouvert à Vladivostok sous la présidence de la Russie. À la session du forum, on adoptera une résolution sur la coopération économique et commerciale ce qui est un important pas pour l'intégration ultérieure dans la région, déclarent les parlementaires russes.

    La 21ème session du forum parlementaire de l’Asie et du Pacifique consacrée à la sécurité et au développement de la région, prend son départ dans la capitale du territoire russe de Primorié. Les séances plénières se passent dans le campus de l'université fédérale d'Extrême Orient sur l'île Rousski. C’est là qu’en septembre de l'année passée, la Russie avait accueilli le sommet de l’organisation de la coopération économique de l'Asie et du Pacifique. Il s’agit de la plus grosse organisation régionale qui réunit 28 pays. Pour la Russie, la présidence dans le forum est très importante, a souligné le gouverneur de la région Vladimir Miklouchevsky. Deux tiers des territoires de notre pays sont situés en Asie. Il y a là une partie considérable de ressources de Russie, un grand potentiel technologique et industriel. La Russie propose aux pays de la RAP une zone immense de coopération économique. Ce sont les vastes espaces de la Sibérie orientale et de l'Extrême-Orient, riches en ressources énergétiques, minérales et forestières. Il y a là les grandes routes de transport - la voie maritime du nord et le chemin de fer Transsibérien, a raconté Vladimir Miklouchevsky à La Voix de la Russie .

    « Nous présentons les projets d'investissements qui ont été offerts dans le cadre de l’APEC. Parmi eux, il y a les projets du développement du secteur gazier et pétrolier – l'usine de liquéfaction du gaz naturel, de pétro- et de gazo-chimie. Aussi le projet du cluster automobile de la compagnie Solers, d'autant plus qu'au sommet de l’APEC, on avait lancé la production des automobiles Mazda… Dans peu de temps, nous attendons la mise en marche de la production du tout terrain Toyota Prado. Le territoire de Primorié présente les projets du cluster de construction navale, ainsi que celui de la création de l'hélicoptère civil Ka-62 à l'usine Progrès à Arsenievo et la zone de jeux près de la ville d'Artiom ».

    Le chef de la région a ajouté que le territoire de Primorié avait des relations commerciales avec presqu’une centaine de pays. Mais les principaux partenaires, certes, restent les mêmes - il y en a trois – la Chine, le Japon et la Corée du Sud. Les investissements principaux viennent de là.

    Pour attirer le capital russe et étranger à l'Extrême-Orient, la Russie est prête à accorder « un climat favorable aux investissements ». C'était déclaré par le vice-président de la Chambre haute du parlement russe Viacheslav Chtyrov. Dans le Conseil de fédération, a déjà commencé l'élaboration de la loi sur le développement de l'Extrême-Orient, où seront prévues des facilités fiscales importantes, a assuré Viacheslav Chtyrov.

    « De quels impôts s’agit-il concrètement ? Pour les entreprises dans l'industrie de transformation, on doit enlever les impôts sur le bénéfice. Il est nécessaire de les libérer aussi de la taxe sur la valeur ajoutée. Il est nécessaire de libérer de la TVA aussi les entreprises qui produisent des services importants pour les habitants de la région. Par exemple, les transports ferroviaires et aériens. Les entreprises nouvellement créées doivent être exemptes des impôts encore plus. Les nouvelles entreprises doivent être libérées en général des impôts, excepté l'impôt sur les personnes physiques jusqu'au moment où elles deviennent rentables ».

    Au forum, on discutera aussi les questions du renforcement de la sécurité alimentaire, la lutte contre le terrorisme, l'extrémisme, le trafic illégal des drogues et la criminalité organisée. La question globale de l'ordre du jour – c’est la garantie de la paix et de la stabilité dans la région de l’Asie et du Pacifique. Pour la première fois dans le cadre du forum, y aura lieu la session des parlements de la jeunesse des pays-participants de la RAP sur les questions de la coopération en matière d’innovations. Aussi, pour la première fois, au travail du forum prendront part les représentants d’une série d'organisations internationales, y compris de l’ONU, ainsi que de l'Assemblée Interparlementaire de la CEI, l’Assemblée Interparlementaire de la coopération eurasienne, de l'Assemblée parlementaire du Conseil de l'Europe et de l’OSC. /L

    Lire aussi:

    Le Forum oriental, occasion pour la Russie de resserrer ses liens avec l’Asie-Pacifique
    SPIEF: l’économie globale en quête d’un nouveau point d’équilibre
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik