Ecoutez Radio Sputnik
    L’Etat russe ouvert ou le libre accès à l’information

    L’Etat russe ouvert ou le libre accès à l’information

    Photo : RIA Novosti
    Actualités
    URL courte
    0 10 0 0

    Le libre accès à l’information est l’un des moteurs de la croissance de l’économie russe et des communications sociales. Le thème a été développé le 6 février par le Premier ministre russe Dmitri Medvedev lors d’une réunion avec les membres du « gouvernement ouvert ». Les participants à la réunion ont évoqué l’application du décret présidentiel sur la modernisation du système de gestion étatique et le concept de données ouvertes concernant le fonctionnement des organes du pouvoir.

    Peu après son investiture en mai, le président Vladimir Poutine a donné pour instruction d’assurer un accès maximum par Internet aux données des réseaux informatiques des ministères, départements et structures étatiques régionales.

    L’accomplissement de cette tâche permettra à la Russie de rejoindre les pays aux services électroniques les plus évolués.

    L’ouverture des données est très importante, par exemple, pour l’efficacité du système d’éducation, plus concrètement, d’enseignement supérieur, a noté Dmitri Medvedev.

    « Nous sommes pour le moins peu satisfaits de l’état de choses dans cette sphère. Nous souhaitons que nos Universités soient plus fortes, soient mieux cotées. A cet effet, nous devons savoir ce qu’elles représentent en général. Il convient d’établir des standards communs, qui permettront de juger de la qualité des services fournis en matière d’éducation ».

    De l’avis de plusieurs experts, la Russie ne dispose pas de données statistiques générales touchant le domaine criminel, de liste unifiée des situations d’urgence ; on a très peu d’informations sur le régime de fonctionnement des organes régionaux de pouvoir ; les données du Service fédéral des statistiques ne sont pas commodément consultables. Et cela focalise l’attention du « gouvernement ouvert ».

    En revanche, la sphère des commandes d’Etat devient au maximum ouverte et contrôlable, pour les entreprises également, estime Vladimir Guérassimov, expert en informatique.

    « Deux groupes de services existent déjà. L’un est créé pour le contrôle public et prévoit la possibilité d’obtenir des données sur les commandes d’Etat et d’évaluer l’efficacité des départements. L’autre, plus nombreux, contient les informations sur le marchéage dont les entreprises et sociétés ont besoin pour décider de leur participation aux appels d’offres de l’Etat. Cela leur permet d’effectuer le monitorage, d’évaluer la conjoncture des prix et le niveau de la concurrence dans les régions ». T

    Lire aussi:

    Pourquoi Facebook devrait payer ses utilisateurs
    La Russie va se doter d'un système de contrôle des drones
    Les fuites d’infos secrètes, «un moyen original de taper sur les nerfs du gouvernement»
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik