Ecoutez Radio Sputnik
    Un député allemand a rencontré Edward Snowden à Moscou

    Un député allemand a rencontré Edward Snowden à Moscou

    Photo : EPA
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Dans un entretien à La Voix de la Russie, Hans-Christian Ströbele, député du parti Alliance 90 /Les Verts au Bundestag, a parlé d’un éventuel asile de l’ex-agent de la NSA Edward Snowden en Allemagne et des relations bilatérales avec les États-Unis.

    LVdlR : Le 31 octobre, vous avez rencontré Edward Snowden à Moscou. Qu’en avez-vous pensé ?

    « Il a l’air en bonne santé et en forme. Il n’est pas du tout fatigué ni abattu. Il était très éloquent. Il a non seulement répondu à toutes les questions, mais il a aussi beaucoup parlé. Il a constamment souligné que le manque de contact avec sa famille le perturbait beaucoup, hormis la visite de son père, et que, bien entendu, il souffrait beaucoup des autres contraintes et du fait qu’il ne puisse pas voyager. »

    LVdlR : Quels sujets avez-vous abordés ?

    « Je suis venu à Moscou pour voir avec M. Snowden comment il pourrait nous aider dans l’enquête sur le scandale des écoutes en Allemagne. Je lui ai également demandé s’il était prêt à raconter ce qu’il savait en Allemagne ou aux services allemands, à savoir la justice, le parquet ou le parlement allemand, si une commission d’enquête parlementaire lui demande. »

    LVdlR : Vous dites que M. Snowden est prêt à faire des déclarations sur le territoire allemand. De quelles informations dispose-t-il ?

    « Je l’ignore. Je sais seulement qu’une grande partie des documents qui sont publiés chaque semaine, chaque mois au Brésil, en Italie ou en Allemagne et qui laissent penser que la NSA espionne partout et s’accapare une quantité astronomique de données appartiennent à Edward Snowden. Il affirme avoir quelque chose à dire à ce sujet. Je me base sur le fait qu’il sait, en tant qu’agent expérimenté des services spéciaux américains, déchiffrer ces documents et leur contenu. Lorsque je regarde moi-même de tels documents, ils ne me disent rien du tout. »

    LVdlR : La possibilité de l’octroi de l’asile à Edward Snowden en Allemagne est-elle en discussion ? Quelle en est la probabilité ?

    « C’est juridiquement possible. Au gré des autorités. Il existe deux moyens d’accorder le droit de séjour à Edward Snowden en Allemagne. Premièrement, l’asile peut lui être octroyé. Il doit alors suivre la procédure appropriée et prouver qu’il subit une persécution politique. Deuxièmement, le ministre fédéral de l’Intérieur peut autoriser sa venue en Allemagne pour des raisons politiques et humanitaires. C’est écrit dans nos lois. Il suffit que le ministre fédéral de l’Intérieur le souhaite. »

    LVdlR : La NSA espionne le monde entier. Pour eux, même le numéro de téléphone d’Angela Merkel n’est pas un secret. Que font les services de renseignement allemands ? À quoi servent-ils si les services étrangers contrôlent même le téléphone de la Chancelière ?

    « C’est une question légitime. Le contre-espionnage est une des tâches de l’Office fédéral de protection de la constitution, et, en ce qui concerne les États-Unis, il n’a pas rempli cette tâche. Il faut reconsidérer le problème. Jusqu’à présent, le gouvernement allemand a toujours dit : nous n’espionnons pas les amis. Cependant, je pense qu’il faut revoir radicalement cela, et les services allemands doivent se rappeler leurs devoirs même envers nos amis. »   N

    Lire aussi:

    Poutine: «Snowden n’est pas un traître»
    Snowden révèle sa vérité sur l’espionnage au profit de la Russie
    Poutine propose d'accorder l'asile politique à l'ex-chef du FBI
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik