Ecoutez Radio Sputnik
    Suisse : les avantages et les inconvénients de la démocratie directe

    Suisse : les avantages et les inconvénients de la démocratie directe

    © Flickr.com/Eul_Mulot/cc-by-nc-sa 3.0
    Actualités
    URL courte
    0 21
    S'abonner

    La Suisse va surprendre le monde avec une autre série de référendums visant à relever la barre de l’égalité sociale dans le seul pays de démocratie directe au monde.

    Le 24 novembre ses citoyens se prononceront sur la limitation des salaires des patrons. Les Suisses en ont déjà accepté le principe au printemps, toujours par référendum. Ils ont à décider maintenant quelle rémunération les patrons des entreprises toucheront.

    C’est la Jeunesse socialiste suisse (JS) qui est à l’origine de cette initiative populaire et a proposé la formule 1:12 pour le calcul du salaire des dirigeants : « le salaire le plus élevé versé par une entreprise ne peut être plus de douze fois supérieur au salaire le plus bas versé par la même entreprise », lit-on dans le texte de l’initiative.

    Le gouvernement suisse et le Conseil des Etats ont recommandé aux citoyens de voter contre cette initiative. Berne redoute que ce genre de mesures radicales ne puisse inciter de nombreuses compagnies à se délocaliser en faisant perdre à la Suisse les recettes tirées des impôts et sa réputation de pays accueillant pour la finance.

    Ces initiatives populaires en Suisse ne font que traduire une tendance commune à tous les pays d’Europe, est convaincu Vladimir Brouter de l’Institut international des études sociales et politiques.

    « Dans les conditions où la situation économique est assez difficile, le versement des rémunérations non-méritées a pour l’effet de compromettre l’équilibre social dans un pays en créant un terrain propice à une hausse de la contestation. »

    Début 2014 les Suisses seront appelés à se prononcer sur une autre question, plus radicale encore, portant sur l’instauration d’un salaire minimum de 4 000 francs sans discrimination en fonction de la profession exercée. Avec de telles initiatives la Suisse n’est pas loin de devenir un pays communiste !

    Force est de reconnaître que la démocratie directe est une source d’ennuis pour le gouvernement suisse, les chefs d’entreprises et les cantons. Dernièrement, les habitants du canton des Grisons ont rejeté le projet de Jeux Olympiques d’hiver 2022 à Saint-Moritz et à Davos, ne voulant pas sacrifier 300 millions de francs prélevés sur le budget cantonal. L’argument consistant à dire que même les Russes avaient dit oui aux JO à Sotchi ont laissé les habitants du canton totalement indifférents : les Jeux seraient bénéfiques pour Sotchi côté infrastructures alors que les stations de sports d’hivers du canton des Grisons possèdent déjà toutes les installations nécessaires. T


    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik