Ecoutez Radio Sputnik
    Evénements en Ukraine : une tentative de coup d'Etat (Valentina Mатvienko)

    Evénements en Ukraine : une tentative de coup d'Etat (Valentina Mатvienko)

    © Conseil de la Fédération
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    « Une tentative de renversement du pouvoir légitime dans le pays » - c’est ainsi que Valentina Matvienko, présidente du Conseil de la Fédération de Russie a caractérisé les événements en Ukraine pendant la rencontre à Moscou avec le président du Conseil Suprême de Crimée Vladimir Konstantinov. À son tour, le chef du parlement de Crimée a déclaré qu’il ne reconnaissait pas comme légitimes toutes les actions du pouvoir ukrainien entreprises sous la pression des extrémistes.

    Pendant la rencontre, Valentina Matvienko a appelé toutes les forces politiques et publiques raisonnables d'Ukraine à s'unir pour mettre un terme aux actions présentant une menace pour l’intégrité territoriale du pays. Il faut appeler les choses par leur nom, a-t-elle déclaré. Les scénarios de « révolutions de couleur » se déroulent selon un seul schéma que nous avons vu dans les pays arabes, a souligné Valentina Matvienko.

    « Malheureusement, les leaders de l'opposition qui négocient, et les gens sur le Maïdan, ce sont deux forces tout à fait différentes. Ceux qui se trouvent sur le Maïdan, n'ont pas d'ordre du jour positif, ils n'ont pas de revendications politiques définies envers les autorités susceptibles d’être négociées. Néanmoins, notre position est celle-ci : faire tout le possible en vue du règlement pacifique de cette crise politique violente. En même temps, dans n'importe quel État, les autorités sont obligées d’assurer le maintien de l'ordre constitutionnel et la sécurité des gens dans le cadre de la Constitution, dans le cadre de la législation en vigueur. Il est nécessaire d'arrêter les actions des forces extrémistes. Je pense que toutes les forces raisonnables de l'Ukraine, et c’est la majorité absolue des habitants du pays, doivent s'unir pour faire cesser la violence, les actions anticonstitutionnelles, parce qu'autrement, l'intégrité territoriale de l'Ukraine serait menacée. »

    À son tour, le président du parlement de Crimée Vladimir Konstantinov a déclaré que le pouvoir actuel était le dernier rempart de l’existence de l'État ukrainien.

    « Le sauvetage du pouvoir central est le dernier rempart qui permettra de conserver la structure de l'État dans notre pays. Après, on pourra comprendre ce qu’il est possible de changer ou d’améliorer. Dans l’avenir, beaucoup de mesures pourraient être prises, si le pouvoir n'est pas brisé par des moyens moyenâgeux cruels. Nous autres, habitants de Crimée, nous avons occupé une position dure par rapport à ces actions. Nous sommes unanimes : aujourd'hui, « la maison brûle ». Nous sommes attaqués par des monstres, au fond, ce sont des mercenaires, des extrémistes, des terroristes. On pourrait leur donner n’importe quels noms, mais au fond, c’est une bande bien organisée. Ils n'ont pas d'idéologie, celle-ci change en fonction de la conjoncture. » T

    Lire aussi:

    Décret de Poutine, Iran, sanctions… La sénatrice Valentina Matvienko se confie à Sputnik
    Kim Jong-un envoie une lettre aux parlementaires russes
    En Syrie ou ailleurs, la Russie s'oppose aux renversements fomentés depuis l'étranger
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik