Ecoutez Radio Sputnik
Bombe pour le pétrodollar ou arme secrète de Moscou

Bombe pour le pétrodollar ou arme secrète de Moscou

Photо: EPA
Actualités
URL courte
05700

La Russie est capable de détruire l’économie américaine, a déclaré le célèbre trader Jim Sinclair. Connu pour l’exactitude de ses prévisions l’économiste explique que le dollar puise sa force dans un accord conclu avec l’Arabie saoudite selon lequel les contrats de fourniture d’hydrocarbures doivent être libellés en dollar américain. Moscou est tout à fait capable de faire chuter le pétrodollar.

Adopter des sanctions contre la Russie revient à « se tirer une balle dans la jambe ». Les sanctions ne feront que pousser Moscou à créer son propre système de paiements international et à prendre d’autres mesures de rétorsion, est convaincu Jim Sinclair. Le pétrodollar constitue aujourd’hui la seule vraie valeur, explique l’expert, et la Russie pourrait facilement le faire chuter en exigeant le paiement non plus en dollar, mais en euro ou en yuan pour ses livraisons de pétrole.

Est-ce que Moscou veut que la situation prenne cette tournure ? L’Occident menace d’exclure la Russie du système de paiements interbancaires SWIFT en guise de punition pour la politique russe en Ukraine. Mais dans ce cas il ne faudra même pas passer à une autre monnaie car les sanctions se retourneront alors contre ceux qui les ont adoptées, est convaincu le professeur Alexandre Abramov du département de marché boursier de l’Ecole des hautes études en sciences économiques.

« Du point de vue technique est il est assez facile d’exclure la Russie du système en bloquant les adresses des banques russes. Mais il s’agit d’un des principaux systèmes utilisés par les banques pour des paiements internationaux. Il est peu probable qu’aujourd’hui les Etats-Unis ou l’Europe souhaitent recourir à cette mesure parce que les systèmes bancaires sont imbriqués les uns dans les autres et si les banques russes ne pourront plus utiliser ce système, ils seront en retard de paiement face à leurs partenaires à l’Occident. Ce sera alors le choc pour le système financier et ce, c’est un danger bien plus réel que le paiement des livraisons de pétrole en euro. Il me semble que le secteur financier qui sort à peine de la crise, n’a aucun intérêt à recevoir ce genre de chocs. »

Le sort du pétrodollar est entre les mains de la Russie qui peut provoquer le plus grand krach de Dow Jones de l’histoire. On a beau brandir la bannière étoilée, la réalité est là : les Russes sont capables de bouleverser l’économie américaine, met en garde Jim Sinclair.

Moscou ne se dépêche pas de adopter des mesures mais a l’intention de répondre de « façon symétrique ». Quant aux sanctions économiques, elles ne seront pas efficaces et ne feront que pousser les Russes à agir. Le refus temporaire des systèmes Visa et MasterCard de fournir leurs services à certaines banques mondiales a djà fait les pouvoirs russes décider la création d’un système de paiements russe. Les partenaires de longue date, tels que Siemens, par exemple, ne tarderont pas à conclure de nouveaux contrats avec les Russes. Eux, ils ne semblent pas vouloir « se tirer une balle dans la jambe ».

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik
Grands titres