Ecoutez Radio Sputnik
    Ukraine : Moscou met Kiev en garde contre un assaut dans l'Est

    Ukraine : Moscou met Kiev en garde contre un assaut dans l'Est

    © Photo: East News/AP Photo/ Sergei Grits
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    Une opération militaire dans les régions du Sud-est de l'Ukraine pourrait entraîner des conséquences « catastrophiques », a averti le ministère russe des Affaires étrangères dans un communiqué diffusé jeudi.

    Moscou exprime ses préoccupations face aux récents rapports des médias selon lesquels les autorités ukrainiennes envisageraient de lancer un assaut général contre les positions des partisans de la fédéralisation dans le Sud-est du pays.

    « Si le +gouvernement ukrainien+ actuel procède à des actes si agressifs et irresponsables, cela aura des conséquences catastrophiques », lit-on sur le site officiel du ministère russe.

    « Nous exhortons Kiev, ainsi que les Etats-Unis et l'Union européenne qui ont signé les accords de Genève, à ne pas commettre d'erreurs criminelles et à évaluer sobrement la gravité des conséquences possibles d'un recours à la force contre le peuple ukrainien », a déclaré le ministère.

    Plus tôt dans la journée, une source au sein de l'état-major interarmées ukrainien a fait savoir à RIA Novosti que les autorités de Kiev avaient fixé au 2 mai le début d'un assaut général contre les postes de contrôle et les bâtiments occupés par les protestataires dans le sud-est de l'Ukraine.

    Le 17 avril, les représentants de la Russie, des Etats-Unis, de l'Union européenne et de l'Ukraine ont adopté à Genève un document sur la crise ukrainienne, appelant les belligérants à renoncer à la violence, à l'extrémisme et à la provocation, à désarmer les groupuscules clandestins, à libérer les bâtiments occupés illégitimement et à entamer un dialogue national sur la réforme constitutionnelle. N

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    La Fédération internationale de journalistes réagit au blocage des médias en Ukraine
    L’Ukraine donne le coup d’envoi du blocage des médias russes
    45 journalistes agressés en Ukraine depuis le début de l‘année
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik