Ecoutez Radio Sputnik
    Est de l'Ukraine : Moscou préoccupé par l'escalade de la tension

    Est de l'Ukraine : Moscou préoccupé par l'escalade de la tension

    © Photo: RIA Novosti/Natalia Seliverstova
    Actualités
    URL courte
    0 0 0

    La Russie est profondément préoccupée par l'escalade continue de la tension dans l'est de l'Ukraine et exige des autorités de Kiev l'arrêt immédiat de cette guerre fratricide, déclare jeudi le ministère russe des Affaires étrangères.

    « La Russie exprime sa profonde préoccupation face à l'escalade continue de la tension dans l'est de l'Ukraine. L'opération militaire menée par les actuelles autorités ukrainiennes fait des morts. Des pilonnages réguliers, y compris à l'aide de l'aviation et de l'artillerie, de villes et de sites civils apportent douleur et souffrance aux civils. Il y a des personnes âgées et des enfants en bas âge parmi les victimes », lit-on dans le communiqué.

    Moscou exige de nouveau des autorités de Kiev qu'elles « arrêtent la guerre fratricide et engagent un dialogue national réel avec toutes les forces politiques et les représentants des régions du pays en vue de trouver une issue à cette crise profonde ».

    Les autorités ukrainiennes mènent depuis la mi-avril une vaste opération qualifiée d'antiterroriste en vue de réprimer le mouvement de contestation déclenché par le renversement du régime de Viktor Ianoukovitch à la fin février dernier. Les combats ont cessé le 25 mai, jour de l'élection présidentielle en Ukraine, pour reprendre le lendemain du vote.

    La partie russe, notamment le président Vladimir Poutine, ont souligné à plusieurs reprises la nécessité d'arrêter d'urgence l'offensive.

     

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Ukraine: Poutine exige la fin de l'"opération punitive"
    La Fédération européenne des journalistes réagit aux persécutions en Ukraine
    Lavrov dévoile des détails des négociations sur l’Ukraine entre Poutine et Obama en 2014
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik