Actualités
URL courte
0 0 0
S'abonner

La proclamation d'indépendance de l'Écosse vis-à-vis du Royaume-Uni et de l'Irlande du Nord pourrait entraîner l'effondrement de l'État sur les îles Britanniques selon un scénario balkanique, a déclaré mardi au Financial Times le ministre suédois des Affaires étrangères Carl Bildt.

Les Écossais organisent le 18 septembre prochain un référendum pour répondre à la question suivante: "Êtes-vous d'accord pour que l'Écosse soit un pays indépendant?". Si la majorité des habitants de ce pays répondait oui, l'Écosse quitterait le Royaume-Uni le 24 mars 2016. Dans ce cas, le pays deviendrait un acteur indépendant, soumis à un droit national.

"Je pense que cela aurait des conséquences bien plus profondes qu'on ne suppose. Nous n'avons pas besoin d'une balkanisation des îles Britanniques", a déclaré Carl Bildt.

La République fédérative socialiste de Yougoslavie, qui existait dans les Balkans, s'est divisée entre 1991 et 2008 en six États indépendants (la Serbie, la Croatie, la Slovénie, le Monténégro, la Macédoine et la Bosnie-Herzégovine) et un État partiellement reconnu (le Kosovo).

RIA Novosti

Lire aussi:

L’Allemagne réagit aux menaces US contre le gazoduc Nord Stream 2
Trump menace de «fermer» les réseaux sociaux après le signalement de ses tweets
Alain Finkielkraut s’attaque à son tour à Didier Raoult
Une soirée avec de l'eau de Cologne comme apéritif tourne au drame en Tunisie
Règles de conduiteDiscussion
Commenter via SputnikCommenter via Facebook