Ecoutez Radio Sputnik
Ukraine/Boeing: enquêter sur le rôle de l'oligarque Kolomoïski (député russe)

Ukraine/Boeing: enquêter sur le rôle de l'oligarque Kolomoïski (député russe)

© Photo: RIA Novosti/Mikhail Markiv
Actualités
URL courte
0100

L'oligarque et gouverneur de la région de Dniepropetrovsk Igor Kolomoïski, qui finance en partie les services de contrôle aérien d'Ukraine, pourrait avoir donné des ordres aux opérateurs chargés du vol du Boeing 777 malaisien qui s'est écrasé le 17 juillet, a déclaré mercredi le vice-président de la Douma (chambre basse du parlement russe) Sergueï Neverov.

"L'oligarque Igor Kolomoïski possède plusieurs compagnies aériennes ukrainiennes: Lignes aériennes internationales de l'Ukraine, Dnepravia, Aerosvit, mais fait encore plus intéressant, il finance l'activité des services de contrôle aérien de Dniepropetrovsk, responsables du suivi du vol tragique, et dans une certaine l'aspect technique de l'activité des contrôleurs aériens de l'ensemble de l'Ukraine (…). C’est-à-dire qu'il pourrait avoir donné des ordres directs à certains services de contrôle aérien, notamment à ceux censés suivre le vol du Boeing malaisien le 17 juillet", a indiqué M. Neverov sur la chaîne Rossia.

Selon lui, l'activité de Kolomoïski doit faire l'objet d'une attention soutenue, et peut-être même être évoquée par la commission internationale chargée d'éclaircir les circonstances du drame.

Le vice-président de la Douma a également proposé aux leaders occidentaux de vérifier les armements des bataillons punitifs financés par Kolomoïski, et de chercher à savoir s'ils possèdent des systèmes Buk (armement soupçonné par les Etats-Unis d'avoir causé le crash, ndlr). Les troupes de Kolomoïski possèdent des tanks, des véhicules de transport de troupes et des lance-roquettes multiples, a-t-il rappelé.

Un Boeing 777 de Malaysia Airlines reliant Amsterdam à Kuala Lumpur s'est écrasé le 17 juillet dans la région de Donetsk. L'avion avec 283 passagers et 15 membres d'équipage volait à 10.050 mètres d'altitude.

Les autorités de Kiev accusent les forces d'autodéfense de Donetsk d'être à l'origine du crash, mais les insurgés affirment ne pas disposer de systèmes capables d'abattre un avion à cette altitude. Le fait que l'avion ait survolé une zone de guerre a soulevé de nombreuses questions chez les observateurs internationaux.

Igor Kolomoïski finance plusieurs bataillons spéciaux chargés de réprimer l'insurrection dans le sud-est de l'Ukraine, dont le tristement célèbre bataillon Azov. Il est poursuivi par la justice russe pour "organisation de meurtres et recours à des moyens et méthodes de guerre illégaux" entre autres.

 

RIA Novosti

Règles de conduiteDiscussion
Commenter via FacebookCommenter via Sputnik