Ecoutez Radio Sputnik
    La paix impossible si les USA ne changent pas de politique étrangère (expert allemand)

    La paix impossible si les USA ne changent pas de politique étrangère (expert allemand)

    © Photo: Flickr.com/Chris Oakley/cc-by
    Actualités
    URL courte
    0 2 0 0

    Tant que la politique étrangère de Washington aura pour objectif de protéger par la force les sources de matières premières et les marchés d'écoulement, toute déclaration concernant la paix dans le monde ne sera qu'un vœu pieu, écrit l'ancien chef du Parti social-démocrate allemand (SPD) Oskar Lafontaine pour Der Tagesspiegel.

    "Les pays qui soutiennent aujourd'hui les interventions militaires menées par l'Etats-Unis sont intégrés à la politique étrangère américaine qui a laissé derrière elle, depuis la Seconde Guerre mondiale, des traînées de sang, des millions de morts à travers la planète", écrit l'homme politique.

    Oskar Lafontaine cite George Frost Kennan, diplomate américain et l'un des idéologues de la politique étrangère des USA, qui évoquait en 1948 la nécessité de promouvoir uniquement ses propres projets nationaux et "cesser de parler d'objectifs flous et irréalistes comme le respect des droits de l'homme, l'amélioration du niveau de vie et la démocratisation".

    Selon Lafontaine, l'un des principaux projets nationaux des Etats-Unis vise à préserver les marchés d'écoulement et l'accès aux matières premières. Et bien qu'en dépit des suggestions de Kennan Washington ait beaucoup parlé des droits de l'homme et de la démocratie, en réalité leurs actions visaient quand même le contrôle des matières premières et des marchés.

    Oskar Lafontaine souligne qu'en Ukraine, les USA poursuivent les mêmes objectifs. Il cite notamment en exemple le fait que la société américaine Chevron a obtenu l'autorisation d'exploiter des gisements de gaz de schiste sur le territoire ukrainien. Par ailleurs, le fils du vice-président Joe Biden, Hunter, siège au conseil d'administration de la compagnie gazière ukrainienne Burisma Holdings.

    RIA Novosti

    Lire aussi:

    Sergueï Kisliak: «Les USA n'ont plus les capacités pour une domination absolue»
    Pas de financement russe pour les verts luttant contre le pétrole de schiste aux USA
    Nouvelles sanctions antirusses : l’UE également ciblée
    Règles de conduiteDiscussion
    Commenter via FacebookCommenter via Sputnik